Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

#StopMégots au Village Catalan : « Plus d’un fumeur sur trois jette des mégots par la fenêtre de sa voiture »

« La route n’est pas un cendrier ». La campagne de sensibilisation itinérante #StopMégots fait halte pour deux jours au Village Catalan sur l’Autoroute A9. La préfecture, Vinci Autoroutes, les soldats du feu et des représentants de l’Entente Valabre (acteurs de la prévention des incendies de forêt dans le territoire méditerranéen)  insistent le danger de jeter son mégot par la fenêtre.

« Sur la route, un seul mégot suffit à embraser toute une forêt »,  « Un fumeur sur trois jette des mégots par la fenêtre de sa voiture », « La route n’est pas un cendrier ». Des slogans qui font froid dans le dos mais reflètent une triste réalité. C’est la raison pour laquelle l’actuelle campagne de sensibilisation itinérante sur six aires d’autoroutes du sud de la France s’intensifie. 
Ce vendredi 23 juillet, l’utilitaire #StopMégots, repérable de loin avec son énorme bout de cigarette factice sur le toit, stationne pour 48 heures sur l’aire de repos du Village Catalan sur l’A9 à hauteur de Tresseres. Ce pour attirer l’attention du public, et de préférence fumeur. 
Cette campagne itinérante (le Village Catalan est le troisième choisi sur la route des vacances après Aix-en Provence et avant Montélimar) a été conçue par l’Entente pour la Forêt méditerranéenne qui organise ces opérations estivales depuis plus de 10 ans, main dans la main  avec la Fondation Vinci. 

La règle des « 30 »

L’objectif est on ne peut plus clair. Luc Langeron, directeur départemental information et prévention de l’Entente, n’a pas manqué de le rappeler : « Il faut savoir que le simple petit mégot balancé d’une fenêtre de voiture peut occasionner de terribles dégâts et met en danger des vies humaines. Poussé par le vent, il atteint très vite le bas-côté et ses herbes sèches. Ce départ de feu peut virer au drame. Une étude Vinci faite en 2020 a relevé qu’en moyenne, par jour, 100 mégots de cigarettes sont jetés par kilomètre et par sens sur autoroute. Et de préciser la règle des « 30 ». « 30° de température plus 30 km /h de vent et moins 30 % d’hygrométrie  = risques d’incendie aggravés ». 

Tendant du coup la perche au colonel Jean-Pierre Salles-Mazou (SDIS 66) : « Chaque année des centaines d’hectares partent en fumée, causant des dégâts irréversibles sur la faune et la flore, mais également sur la population et ses biens. 95 % des incendies sont d’origine humaine : 2/3 sont le fait de négligence ou d’imprudence, 1/3 d’un acte volontaire. Je ne cesserai donc jamais de répéter que la prévention est le premier maillon. »

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes