Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Aude – Risques d’incendies : le massif de la Clape confiné durant une semaine

Sécheresse, rafales de vent : en attendant les orages et le retour d’une goutte froide, les zones des massifs boisés de La Clape, de l’Île Sainte Lucie, des Pinèdes Crémades et de Fontfroide seront interdits d’accès à partir de lundi, pour une semaine. Afin d’éviter un nouveau traumatisme, comme celui du 3 juillet, quand 250 ha de végétations sont partis en fumée en quelques heures.

Les sapeurs pompiers sur le terrain de l’incendie du massif de la Clape au-dessus de Narbonne-Plage avaient prévenu : le danger de récidive ne fera que se renforcer, malgré la pluie diluvienne surgie le lendemain du gigantesque incendie de la Clape, le premier grand feu de l’été en France, mobilisant plus de 300 sapeurs pompiers, six canadairs et trois dash, nécessitant 90 largages sur la garrigue. 

Interdit : à pied, vélo, cheval ou en voiture

Le vent n’a cessé d’assécher encore un peu plus une zone littorale particulièrement fragilisée, incitant la préfecture de l’Aude à prendre des mesures drastiques sur les zones des massifs boisés de La Clape, de l’île Sainte Lucie, des Pinèdes Crémades et de Fontfroide. Les zones de La Clape mais aussi de Fontfroide ont déjà subi des incendies en début d’été. Des mesures exceptionnelles s’appliquent à compter du lundi 12 juillet à 6h et jusqu’au vendredi 16 juillet à 6h. Ceci « afin de garantir la sécurité de la population, de faciliter la lutte contre les incendies et d’en limiter les conséquences ». Il est donc interdit au public de pénétrer à l’intérieur du massif et d’emprunter de quelque manière que ce soit (à pied, vélo, cyclomoteur, cheval, voiture, etc.) les routes, chemins et pistes forestières dont l’accès sera condamné par une barrière mobile installée par la commune de situation.

À l’intérieur du massif, les travaux mécaniques susceptibles d’être à l’origine d’un départ de feu sont interdits, notamment : l’usage de tout appareil ou matériel pouvant être à l’origine d’un départ de feu notamment, l’usage d’un poste à soudure, d’une tronçonneuse, d’une débroussailleuse ou d’une disqueuse, l’usage de tout engin mécanisé à rotation rapide susceptible d’entraîner une projection d’étincelles, tous les travaux mécaniques agricoles ou forestiers pouvant être à l’origine d’une étincelle tels que l’utilisation de chisel, le broyage de cailloux, le broyage de végétation, l’abattage d’arbres ou d’arbustes (liste non restrictive),  l’usage d’épareuse et de trancheuse , les travaux de creusement de tranchées en vue de la mise en place de câbles ou de canalisations.

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes