Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

certains ténors de la droite appellent à une primaire ouverte

Publié le 06/07/2021 17:06

Mis à jour le 06/07/2021 17:28

Durée de la vidéo : 1 min.

France 3

Article rédigé par

S. Cimino, C. Krauskopff-Wolff –

France 3

France Télévisions

La question de l’organisation d’une primaire à droite divise au sein-même du parti des Républicains. Si certaines figures y sont favorables, Xavier Bertrand affirme y être opposé.

Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin appellent, ensemble, à une primaire pour désigner leur candidat à la présidentielle dans une tribune publiée dans Le Figaro. Ils y précisent leur choix : « Un vote populaire, le plus large possible, ouvert à tous les sympathisants de la droite et du centre. » 

Cette primaire n’est toutefois pas du goût de tous. Éric Woerth, lui, préfère les sondages. « Des sondages, c’est une primaire, ça ressemble un peu à ça. Ce rapport de force, il naîtra, et je pense aussi que les candidats en tiendront compte », a affirmé le député Les Républicains de l’Oise, dans les 4 Vérités sur France 2, mardi 6 juillet. En 2016, avant la primaire à droite, les sondages avaient désigné Alain Juppé, mais c’est François Fillon qui avait été choisi comme le candidat de la droite à la présidentielle. Un choix interne, avec un épilogue désormais bien connu, et qui en a traumatisé certains. Pour l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, cette primaire de 2017 avait alors « décapité la droite ». Par ailleurs, la primaire est toujours refusée par Xavier Bertrand, parti en campagne depuis plusieurs semaines. Sa victoire aux élections régionales a renforcé cette envie de se présenter, coûte que coûte.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes