Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Covid-19 – Commerces, bars et restaurants ouverts uniquement aux vaccinés? Comment Olivier Véran a ouvert le débat du confinement ciblé aux non-vaccinés

Une petite phrase d’Olivier Véran, ce vendredi en déplacement à Villeneuve-La Garenne, a semé le doute. Si la situation épidémique venait à l’exiger, un nouveau confinement pourrait-il concerner uniquement les personnes non-vaccinées? Le ministre l’a exclu tout en mettant en garde et posant le débat (sensible) sur la table.

C’est le sujet tabou par excellence en ce moment alors que la campagne vaccinale semble marquer le pas et c’est Olivier Véran, le ministre de la Santé qui l’a évoqué ce vendredi.

Si le variant Delta venait à provoquer une nouvelle vague épidémique et avoir un impact non-négligeable sur le système hospitalier français, de nouvelles mesures restrictives seraient alors prises. Mais concerneront-elles, cette fois, toute la population ou uniquement les personnes non-vaccinées que l’on sait désormais les plus exposées aux conséquences d’un Covid à forme grave sous l’effet du variant indien?

Vendredi, en déplacement dans un centre de vaccination éphémère situé dans un centre commercial de Villeneuve-La Garenne, Olivier Véran a évoqué le sujet.

u27a1ud83dudd34Sur l’extension du #PassSanitaire

ud83dudde3 @olivierveran
« Je refuse de diviser les Français entre vaccinés et non-vaccinés, mais je dis que 20% de Français non vaccinés ne pourraient pas contraindre 80% à ne pouvoir accéder à des activités de la vie courante »

ud83dudcfa#La26 pic.twitter.com/IvZ8JkzJAT

— LCI (@LCI) July 2, 2021

 

« Fermer les commerces aux vaccinés ne change rien »

« Imaginez que dans 4 ou 5 semaines, nous soyons dans la situation des Anglais avec une augmentation du nombre de cas et avec, peut-être, un impact sanitaire même si c’est trop tôt pour le dire. Alors, nous serions peut-être dans une situation de devoir à nouveau mettre en place des mesures de freinage, avec, à nouveau, des fermetures de commerces, de bars ou de restaurants. »

« Or, les études scientifiques dont nous disposons attestent d’un fait très fort: si nous fermons l’ensemble des commerces pour l’ensemble des Français, l’impact sur l’épidémie ne serait pas différent que celui que nous aurions en fermant l’ensemble des commerces pour les seules personnes non-vaccinées ».

En d’autres mots: il ne serait pas utile de contraindre les personnes vaccinées au confinement mais plutôt de le limiter à celles qui ne sont pas vaccinées.

Une petite phrase qui lance le débat même si le ministre de la Santé a de suite pris la précaution de se refuser à « séparer et à diviser les Français entre ceux qui seraient vaccinés et ceux qui ne le seraient pas ». Mais Olivier Véran rajoutait: « Je dis juste que 20% de Français qui ne seraient pas vaccinés ne peuvent pas contraindre 80% de Français vaccinés à ne pas pouvoir accéder à des activités de la vie courante qui leur ont tant manqué depuis un an ».

Le débat sur la table

A travers cette réflexion, autant dire que le débat est sur la table même si le ministre le souhaite « le plus apaisé possible ». « Il ne s’agit pas de dire que l’on va aller forcément vers cette direction mais ce débat, les Français attendent de nous que nous puissions le tenir en toute responsabilité ».

En attendant, le gouvernement tente surtout de « rassurer », de « lever les ambiguïtés », de faire la chasse aux « fake news », Olivier Véran visant un faux document évoqué sans filtre sur les antennes de Sud-Radio ces jours-ci. Tout cela pour amener le plus de Français possible à aller vers la vaccination.

Faire assumer leur choix aux non-vaccinés

Le ministre l’a assuré: « Chaque adulte et adolescent de France se verra proposer un vaccin cet été ». « Chacun est libre de se faire vacciner ou pas » a-t-il rappelé mais derrière sa mise en garde sur un confinement ciblé aux seuls non-vaccinés, Olivier Véran a aussi laissé entendre que ce choix, chacun devra sans doute en assumer les conséquences en cas de reprise de l’épidémie.

Un positionnement que les tenants de la non-vaccination interprètent comme une obligation déguisée.

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes