Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan : le mur monté au point de deal de la cité El Vivès en partie détruit dans la nuit

La moitié d’un mur monté hier a été détruite dans la nuit.

« On entendait le bruit des pierres contre le mur ». Pendant la nuit, ce mardi 29 juin, le mur monté plus tôt dans la matinée visant à boucher le point de deal de la cité El Vivès a été en partie détruit. Ce sont les habitants eux-mêmes qui vers minuit, ont rappelé les policiers municipaux, pour les prévenir que les dealers étaient revenus.

« Nous les avons fait fuir, puis ils sont revenus, et ainsi de suite une partie de la nuit », confiait un agent sur place ce mercredi matin. Réinstallée sur les lieux, la PM devrait rester le temps du séchage du mur pour éviter que l’incident ne se reproduise : « Nous allons rester en point fixe et nous relayer toute la nuit », expliquait un policier municipal.

On va se retrouver à payer des travaux supplémentaires

Aux alentours de 9 h, les ouvriers étaient de retour sur place : « Aujourd’hui on aurait dû s’occuper des enduits. Mais là il faut qu’on remonte une bonne partie du mur. Ils y sont allés avec une plaque d’égout et des pierres pour le détruire. Franchement, pour faire tomber des blocs de béton emmanché, il faut en vouloir sans outil », détaillait-il.

Les habitants de la résidence se montraient quelque peu agacés ce mercredi matin : « A la base on voulait embaucher un agent de sécurité avec un chien pour qu’il reste toute la nuit, mais on nous a dit que ce n’était pas la peine. Et finalement, on va se retrouver à payer des travaux supplémentaires ! » Car les copropriétaires insistent : « Ces travaux, ils ont à notre charge. La PM est venue sécuriser les lieux hier, mais ce n’est pas la mairie qui prend en charge l’opération ! »

Entamés ce mardi 29 juin, les travaux visaient à murer complètement le four de la cité El Vivès, où les habitants souffrent de la présence de dealers depuis plusieurs mois.

Postes connexes

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Histoires récentes