Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

VRAI ou FAKE : l’économie russe est-elle en bonne santé, afin l’indique Jordan Bardella ?

« La Russie est noyée sous le cash. L’excédent commercial a été multiplié par deux et ses revenus d’hydrocarbures ont augmenté de 40% », déclarait Jordan Bardella sur BFMTV, le 4 septembre. Selon le député européen du Rassemblement national (RN), les sanctions contre l’économie russe ne fonctionnent pas. En effet, l’excédent russe abordé des records avec plus de 70 milliards de dollars au second trimestre. De plus, les revenus énergétiques ont explosé par rapport à 2021 : 625 millions d’euros par jour en moyenne en mai 2021, contre 750 millions en juin 2022.

Une économie en récession

Toutefois, ces chiffres ne signifient pas que l’économie russe est en bonne santé. Si l’excédent commercial grimpe en flèche, les exportations sont en chute libre. Aussi, le PIB est en forte baisse : -6%, selon le Fonds monétaire international (FMI). Et même -8% selon le ministère russe de l’Économie. Après les sanctions occidentales, 1 200 affaires étrangères ont quitté le territoire, soit 40% de l’activité selon l’université américaine Yale. Face à ces sanctions, l’activité liée aux hydrocarbures maintient l’économie russe à flot. « Les sanctions européennes ont fragilisé l’économie russe, souligne Julien Vercueil, spécialiste de la Russie et professeur d’économie à l’Inalco. Mais il faut noter que la chute observée de l’activité économique n’est pas de l’ordre de grandeur imaginé, mais elle est à peu près deux fois moindre. » Les revenus du gaz et du pétrole atténuent les dégâts, mais l’économie russe est en récession, contrairement à ce qu’affirme le député du RN.

Articles populaires