Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

RDC: George Arthur Forrest colossal cordon dans l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba

L’homme d’affaires belge George Arthur Forrest a été élevé mercredi à Kinshasa, au rang de « grand cordon » dans l’ordre national des héros nationaux Kabila-Lumumba pour « ses éminents et loyaux services » rendus à la nation congolaise en contribuant au développement de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté jeudi la presse kinoise. Cette récompense lui a été décernée sur instruction du président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Elle lui a été remise par le chancelier des ordres nationaux, le général-major André Matutezolua Kamasongwe.

Sa remise intervient alors que la société longtemps dirigée par cet homme d’affaires – qui a opté en 1995 pour la nationalité belge mais fils d’un Néo-Zélandais né en 1940 dans l’ex-Congo belge -, l’Entreprise générale Malta Forrest (EGMF), a célébré ses 100 ans en mars dernier.

Il s’agit de la plus ancienne entreprise privée de la RDC, fondée en 1922 à Kolwezi, dans l’actuelle province de Lualaba (sud-est). Elle est détenue depuis l’origine par la famille Forrest et emploie directement près de 2.000 personnes, dont 98% de Congolais, surtout dans les secteurs de la construction, des routes et des travaux publics. Elle est présente sur tout le territoire congolais et possède des sièges dans quatre des principales villes du pays: Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi et Kalemie.

M. Forrest a, selon plusieurs médias, salué l’octroi de cette décoration.

« C’est un grand honneur et une obligation sur tout ce qu’on a fait de nos activités industrielles et sociales. C’est une récompense de 100 ans d’existence, de labeur et du travail qu’on a traversé. Ma récompense est également celle de tous les travailleurs et nos collaborateurs qui ressentent ce mérite », a-t-il déclaré mercredi à la presse.

Il a confirmé ses ambitions d’investir davantage dans l’agro-industrie en RDC.

« Je suis en train de développer très fort l’agro-industrie. Nous avons aujourd’hui plus de 60.000 têtes de bétail sur presqu’un million d’hectares. Nous avons 10.000 hectares de maïs, une minoterie et 1.500 hectares de soja. Nous avons une usine (Relacom, ndlr) qui fabrique 36.000 tonnes de biscuits, la plus grande usine du Congo. Notre objectif est que nous voulons des produits finis et réalisés localement pour ne plus importer des produits. Et nous comptons un jour vendre nos produits. La RDC n’est pas un pays minier au départ. C’est un pays agro-industriel », a-t-il dit.

« Le succès du groupe Forrest est aussi celui du Congo. C’est notre pays. Nous, la troisième génération de Forrest, enfants de ce pays, fort de ce passé quoi nous sommes les gardiens, avons les yeux rivés sur l’avenir qui est radieux pour le groupe Forrest et le Congo. Nous apportons avec nous la promesse d’une vie meilleure », a pour sa part affirmé le CEO du Groupe Forrest International (GFI, dont EGMF est une filiale), Malta David Forrest, le fils de l’homme d’affaires de 82 ans.

Que pensez-vous de cet article?

Articles populaires