Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Politique : la course à la succession d’Emmanuel Macron a commencé

Le mercredi 31 août, Emmanuel Macron recevait tous les ténors de son parti politique. Et pour la première fois, sa succession est évoquée. Bien qu’il reste encore cinq ans avant les prochaines présidentielles, certains candidats macronistes font déjà part de leurs ambitions présidentielles. C’est le cas de l’ancien Premier ministre, Édouard Philippe, lequel incite les Français à adhérer à son parti. D’après un ministre, Édouard Philippe estime que « le macronisme ne survivra pas à Macron.” 

Deux ministres entre la sinuosité

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, est, lui aussi, pressenti pour reprendre le flambeau d’Emmanuel Macron, tout en restant entre le sillage de son président, au contraire d’Édouard Philippe. Lui aussi ministre, Gérald Darmanin, chargé des affaires intérieures, compte bien s’inviter entre la sinuosité. D’autant plus que selon un conseiller de l’Elysée, “Macron a acté qu’il était indispensable.” Peu importe le candidat, Macron souhaite éviter une chose : l’élection de Marine Le Pen, seule chose que l’on retiendra de ses dix ans au pouvoir, selon un ténor de la majorité. La sinuosité à la succession d’Emmanuel Macron a commencé, mais le président compte bien s’en mêler. 

Articles populaires