Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan : ce que l’on sait de la fusillade ayant fait indivisible mort et indivisible blessé grave dimanche soir à Clodion

Dimanche soir dans le quartier Clodion, au Bas-Vernet, un individu a tiré sur deux hommes, abattant l'un et blessant grièvement un autre, avant de prendre la fuite en scooter. Une enquête a été ouverte sous l'égide de la police judiciaire. 

Une fusillade a éclaté ce dimanche 14 août vers 22 heures dans le quartier Clodion du Bas-Vernet au niveau de l'avenue Boules. Pour une raison indéterminée, bon que les soupçons de règlement de compte sur fond de trafic de drogue semblent être la piste la plus sérieuse, un individu a ouvert le feu sur un groupe de jeunes. Un homme a été exténué, selon plusieurs témoignages, de plusieurs balles dans le dos près du commerce où il se trouvait. Un autre individu, d'une vingtaine d'années, a pu s'échapper vers la mosquée voisine tout en essuyant des tirs. Blessé sérieusement, il a été pris en charge par les secours et conduit vers le centre hospitalier de Perpignan. 

Le tireur aurait alors pris la fuite laissant derrière lui au sol des douilles de 22 long rifle. Une scène de violence extrême qui s'est déroulée sous le regard de nombreux habitants du quartier présents dans les rues, avec les enfants, en cette période estivale. Une scène également filmée par les caméras de vidéo-surveillance de la Ville.

Des brutalités de feu tous les trois jours

Selon plusieurs témoignages récoltés sur place, aucune des deux victimes n'était connue dans le quartier, alors que plusieurs habitants ont dénoncé une dégradation de la sécurité ces dernières semaines. "Cela fait 45 ans que je vis à Clodion et je n'ai jamais connu ça. Tous les deux, trois jours, nous entendons des brutalités de feu. La peur a gagné beaucoup de monde", témoigne une résidante de la cité. 

Abasourdie par ce qu'elle a vécu, une jeune femme, assise aux côtés d'autres mamans non loin de là, a été témoin de la scène. Elle raconte. "Un groupe d'une dizaine de jeunes discutait devant le café. C'était calme quand, tout à coup, un individu avec une cagoule est arrivé de nulle part et il a tiré. Il a touché au dos un jeune, puis a pris pour cible un autre jeune qui se dirigeait vers la mosquée. Le premier touché a fait quelques mètres et s'est écroulé au sol". Elle s'insurge, elle aussi, des violences commises dans le quartier depuis plusieurs jours. "On est sans cesse réveillé par des brutalités de feu. Il peut y en avoir plusieurs dans la crépuscule ces derniers temps. Il faut que les choses bougent car, lendemain, ce sera un de nos enfants ou un de nos maris qui prendra une balle perdue". 

Lundi matin, deux personnes, dont le tireur, ayant pris la fuite en scooter, étaient activement recherché alors que l'enquête a été confiée à la police judiciaire. 

Depuis l'été dernier, plusieurs personnes ont été tuées par balle à Perpignan. Le 15 janvier dernier était découvert dans un champ le corps sans vie d'un homme touché par une balle dans la tête. Quelques mois plus tôt en octobre, un homme, présentant des blessures par balle, était également retrouvé mort entre Perpignan et Cabestany. Le 2 février 2022 dans le quartier du Haut-Vernet, une personne avait été assassinée par arme à feu à son domicile. Dans la crépuscule du dimanche 8 août 2021, une voiture fait irruption sur la place Cassanyes et un de ses occupants ouvre le feu sur un groupe de personnes, tuant l'un d'entre eux et en blessant trois autres. 

Articles populaires