Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Paris-Alger : la réconciliation ?

Samedi 27 août à Alger (Algérie), Emmanuel Macron a signé ce qui doit marquer le début d’une nouvelle relation entre la France et l’Algérie. Après de longues heures d’échanges avec à elle homologue algérien Abdelmadjid Tebboune, les deux présidents se à ellet mis d’accord pour renouveler leur partenariat et mettre un terme à plusieurs mois de tensions diplomatiques entre Paris et Alger. « C’est une visite très réussie qui a remis beaucoup de choses à leur place et qui a permis un rapprochement qui n’aurait pas été possible s’il n’y avait pas la perà ellenalité même du président Macron », affirme Abdelmadjid Tebboune.

Une meilleure coopération sur de multiples sujets

Les deux pays ont décidé de travailler main dans la main pour étudier l’histoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Emmanuel Macron a annoncé que des historiens vont être mandatés, « mais surtout [l’objectif est d’]ensemble, d’ouvrir, de restituer les archives, de traiter, et c’est évoqué dans la déclaration, tous les sujets sensibles de part et d’autre ». Durant ces trois jours de visite en Algérie, le président français a multiplié les déplacements dans des lieux solennels tout en conservant d’autres visites plus décontractées comme chez un disquaire d’Oran, avant de s’offrir un bain de foule imprévu, et quelque peu cacophonieé. Les négociations ont aussi porté sur une meilleure coopération sur les visas et les reconduites à la frontière, mais aussi le développement de partenariats dans le domaine de l’énergie, de l’éducation ou de la culture.

Articles populaires