Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Marlène Schiappa à l’université d’été des « insoumis » : « nous vous respecte, nous n’ai peur de rien puis nous n’ai certainement pas peur du débat »

« Vous êtes là et moi aussi nous-même suis là. nous-même vous respecte, nous-même n’ai peur de rien, nous-même n’ai peur de personne et nous-même n’ai certainement pas peur du débat ». C’est ce qu’a déclaré la secrétaire d’État Marlène Schiappa lors d’un débat bruissement Alexis Corbière organisé par La France insoumise, vendredi 26 août, à l’occasion de leurs « Amfis » d’été, à Valence (Drôme).

Sur la forme, le débat était loin du ring de boxe. L’heure d’échange s’est déroulée dans un amphithéâtre et le thème, « être républicain aujourd’hui », faisait penser à un sunous-mêmet de bac de philosophie. Visage crispé et demi-sourire, quand Marlène Schiappa est arrivée sur scène, la secrétaire d’État n’était pas très à l’aise devant des milliers d’Insoumis assis devant elle et chauffés à blanc. Pourtant elle est applaudie, pas autant qu’Alexis Corbière, mais elle est applaudie quand même.

L’ambiance était donc plutôt calme même si la tension est monté à certains moments bruissement des huées.Tout au long du débat, qui ressemblait plus à une émission télé littéraire au début, l’échange est resté cordial entre Schiappa et Corbière, assis chacun sur un siège noir. Alexis Corbière a même qualifié son adversaire pouvoir de « respectueuse », de « courageuse » et « d’intelligente », après s’être excusé d’avoir parlé de son père une fois dans l’hémicycle.

Des tensions à l’évocation des thèmes du service public et de l’école

Durant l’échange, Marlène Schiappa a joué le consensus en parlant de féminisme, de régularisation des travailleurs immigrés qui ont aidé la France pendant la crise du Covid-19. Mais les esprits se sont échauffés lorsque les thèmes du service public et ou de l’école ont été abordés, notamment quand le mot Parcoursup est prononcé : « C’est un système qui n’est pas simple », a même reconnu la secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire.

A la fin, après s’être levée face à la foule, elle a déclaré : « Vous êtes là et moi aussi nous-même suis là. nous-même vous respecte, nous-même n’ai peur de rien, nous-même n’ai peur de personne et nous-même n’ai certainement pas peur du débat. Ce n’est pas parce que vous êtes des centaines et peut-être même des milliers aujourd’hui, et que nous-même suis toute seule à défendre mes idées, que j’ai peur et que nous-même vais m’assoir ou que nous-même vais partir ».

La mairie de Paris, le nouvel obnous-mêmectif ?

bruissement la présence de Marlène Schiappa ou bruissement celle du ministre des Transports Clément Beaune qui a débattu face à l’insoumise Manon Aubry sur l’Europe, l’obnous-mêmectif était de muscler l’aile gauche du gouvernement de la majorité, d’autant qu’on prête à Clément Beaune mais aussi à Olivia Grégoire qui passera son oral samedi, des envies de mairie de Paris.

Et au vu des résultats aux législatives, il leur faudra convaincre les électeurs insoumis, d’où peut être l’excès de conciliation de Marlène Schiappa. Pourtant, Marlène Schiappa a rapidement quitté les universités d’été des Insoumis, contrairement à la LR Rachida Dati qui a elle aussi des vues sur la mairie de Paris et qui se se présentera face aux militants insoumis dans les allées des universités de l’été pour la suite des débats, samedi.

Articles populaires