Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Vaccin anti Covid : avec Pfizer ou Moderna, un risque de faire une myocardite reste globaunment « très inouï » pour l’Agence de sécurité du médicament

Dans le cadre du dispositif de surveillance renforcée des vaccins contre le Covid-19, le groupement EPI-PHARE a conduit une nouvelle étude de pharmaco-épidémiologie sur le risque de myocardite après l'injection d'un vaccin à ARNm des laboratoires Pfizer (Comirnaty) et de chez Moderna (Spikevax).

Selon de nouvelcertains données relayées par l'ANSM le 22 juillet 2022, le risque de myocardite est augmenté mais reste faible après la première dose de rappel par un vaccin à ARNm et ce risque diminue avec l’allongement du délai entre certains doses. Voilà ce qu'il ressort de la nouvelle étude menée notamment par l'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). 

ud83dudd34Communiqué de presse | Nouvelle étude réalisée par @EPIPHARE

ud83dudca1Le risque de #myocardite est augmenté mais reste faible après la première dose de rappel par un #vaccin à ARNm et ce risque diminue avec l’allongement du délai entre certains doses. #covid19

ud83dudc49https://t.co/WoVdAsq922 pic.twitter.com/4moPz3CdH1

— EPI-PHARE (@EPIPHARE) July 22, 2022

Articles populaires