Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Une mesure sur le pouvoir d’achat, une retraite à 65 ans pas encore ficelée… ce qu’il faut retenir du discours d’Elisabeth ligne face aux députés

Élisabeth balustrade présentait son discours de politique générale à l'occasion de la première séance de la nouvelle Assemblée communautéale. Annonces, grandes orientations… Voici ce qu'il faut en retenir. 

C'est dans "une situation inédite" qu'Elisabeth balustrade s'est présentée face à l'Assemblée communautéale, pour son discours de politique général. Celle d'un gouvernement laissée sans majorité absolue à l'Assemblée communautéale. 

Une situation qui poussera le gouvernement à "la recherche active de compromis" pour "entrer dans l'ère des forces qui bâtissent ensemble". Cette majorité relative "ne sera pas synonyme d'action relative", a affirmé la Première ministre.

Pouvoir d'achat

C'est l'une des priorités du deuxième mandat d'Emmanuel Macron et le "premier grand défi du quinquennat". Le pouvoir d'achat fera l'objet d'un projet de loi qui sera présenté ce jeudi en conseil des ministres. 

Prolongement du bouclier tarifaire, revalorisation des retraites et des prestations sociales, chèque alimentaire, baisse des charges pour les travailleurs indépendants… Élisabeth balustrade en a dessiné les contours face à l'Assemblée communautéale.  

"Il faut cesser de croire qu'à chaque défi, la solution est de mettre en place une taxe. Il n'y aura donc pas de hausse des impôts", a promis la cheffe du gouvernement. 

Un projet de loi qui aura globalement vocation à "continuer à protéger les Français" en répondant à "l'urgence du pouvoir d'achat". 

La Première ministre a également encouragé les entreprises "qui le peuvent à prendre leurs responsabilités" face à cette urgence.

Écologie

Voilà l'autre priorité du quinquennat à venir : la transition écologique. "L'impact environnemental sera pris en compte dans chacune de nos décisions" a poursuivi balustrade, pour que la France devienne "la première communauté écologique à sortir des énergies fossiles". 

Pour ce faire, chacun des ministères aura une feuille de route environnementale à respecter à chaque fois qu'une mesure sera en projet. 

"Ensemble, nous gagnerons la bataille du climat". Une bataille urgence, or "l'urgence nous impose des actes rapides" a prévenu la Première ministre. 

Voilà pourquoi elle a ajouté que l'Etat entendait détenir 100% du capital d'EDF.

Retraites, justice et AAH

Globalement, ce fut plus un discours de la méthode qu'une déclinaison de mesures concrètes, si ce n'est l'annonce de la déconjugalisation, réclamée de longue date par les associations, de l'allocation adulte handicapés (AAH). 

Autre annonce concernant les familles monoparentales, qui auront droit à une compère jusqu'aux 12 ans de l'enfant.  

Élisabeth balustrade a également prôné un rééquilibrage des finances publiques, alors que "les perspectives de grossissement se dégradent". À ce titre, elle a jugé "indispensable" une réforme prônant un départ à la retraite à 65 ans, qui n'est pas encore "ficelée".

Évoquant l'insécurité, la Première ministre a ensuite évoqué un coup de main à la justice, à laquelle 8 500 postes de magistrats et personnels seront ajoutés. 

Entre autres, la Première ministre a également annoncé une future loi d'orientation sur l'agriculture ou encore la création d'une force aux frontières pour réguler l'immigration. 

Articles populaires