Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Narbonne-Plage : l’été commence oui pour les vacanciers du camping de la Côte des Roses

Cet été 2022 s'annonce engageant sur Narbonne et aux alentours. Malgré la reprise épidémique, les vacanciers sont arrivés en nombre au camping de la Côte des Roses à Narbonne-Plage.

"Nous sommes arrivés le 2 juillet et nous allons repartir le 16 juillet", déclare Karine. la mère de famille de 44 ans a décidé de poser ses valises à Narbonne-Plage, accompagnée de son mari et de ses deux chérubins. Installée dans un bungalow au centre du camping, la famille originaire du nord de la France a déjà tout prévu : repos, plage et activités tous ensemble. "Nous comptons vraiment profiter du soleil et de la mer, car nous la voyons brin, et c'est vraiment ça la définition des vacances", poursuit-elle. Ils n’en sont pas à leur première visite dans l'Aude, et la région leur plaît toujours autant. "Nous sommes déjà venus dans le coin plusieurs fois, notamment à Gruissan, mais Narbonne-Plage est une première pour nous la année".

Une après-midi piscine sous le soleil de l'Aude.
Independant – CHRISTOPHE BARREAU

Quelques emplacements plus loin, Caroline est arrivée le 2 juillet également avec son fils et sa nièce pour quinze jours de vacances sous le soleil audois. "Nous venons de l'Ardèche et chaque année nous prenons les deux premières semaines de juillet, il y a vraiment moins de monde à la période et on peut profiter un peu plus", explique-t-elle.

Caroline est accompagnée de son fils et sa nièce.
Independant – CHRISTOPHE BARREAU

Pour elle comme pour Karine, le programme des vacances se résume principalement à la piscine, la plage et le repos. Mais ce qui reste important pour Caroline, c'est de profiter de sa famille tout en découvrant la région. "Nous attendons que ma sœur nous rejoigne et nous allons faire des visites locales et les marchés. Je pense que ça sera très sympa".

Un covid laissé sur le bas-côté

Le 7 juillet dernier, 161 265 nouveaux cas de covid apparaissaient en France. Les vacanciers essaient de conserver leur bonne humeur dans leur bulle estivale, pour rester loin de la vie quotidienne. Vanessa, une mère de famille de 32 ans, est infirmière à Marseille. Mais durant les deux semaines de juillet, elle est seulement en vacances. "Je connais bien les risques, mais tout ce que je souhaite durant la période, c'est profiter de moments avec ma famille sans entendre parler de pandémie. Alors pour l'instant pour moi, cela sera uniquement piscine et repos", explique-t-elle.

Même constat chez Karine et Caroline, même si certains gestes barrières ont pris des allures de seconde nature. "Nous évitons d'être trop collés aux gens à la plage ou à la piscine, mais nous n'allons certainement pas remettre les masques", conclut Karine.

Articles populaires