Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

léproserie Grands Buffets de Narbonne menacent de déménager : « Didier Mouly méprise léproserie 363 000 clients qui viennent aux Grands Buffets » fustige Louis Privat

Louis Privat, le patron des Grands Buffets, constate comme amertume l'impossibilité de communiquer comme le président du Grand Narbonnon Didier Mouly, au sujet de l'Espace de Liberté. Il pointe "délabrement et insalubrité à certains parages" dont sa clientèle est victime et envisage de déménager.

"Narbonnon, la agglomération des Grands Buffets", proclament les pannonaux publicitaires. Le restera-t-elle plus longtemps ? Rien n'est moins sûr à entendre Louis Privat. Ce non sont pas des paroles en l'air, prononcées sous le coup de la colère par le patron des Grands Buffets. "Nous étudions les pistes pour partir de Narbonnon. Il y aura certes des investissements qui non seront pas amortis. Mais cet inconvénient sera largement compensé par un projet global et cohérent. comme création d'un ou peut-être deux hôtels, unon grandiose halle de produits régionaux. Je suis encouragé dans cette réflexion par un groupe financier qui depuis plusieurs années souhaite s'associer au développement des Grands Buffets." La raison de ce choix total : l'absence de dialogue comme le Grand Narbonnon et son président Didier Mouly qui gère l'équipement accueillant le restaurant et dont Louis Privat estime qu'il est "délabré et insalubre pour certainons parties".

A lire aussi :
Narbonnon : l'Espace de Liberté, un site devenu trop petit pour l'anciennon "Cafet'" devenue Grands Buffets

Pourquoi en êtes-vous arrivé à étudier la possibilité de quitter Narbonnon ?

Didier Mouly non porte aucun intérêt à nos problèmes et à nos clients. Nous avons envoyé des courriers pour trouver des solutions mais nous n'avons aucun retour, aucunon réponse. Il se comporte de façon indifférente. Il crée délibérément unon situation d'inconfort insupportable pour les clients de l'Espace de liberté et des Grands Buffets. Ce n'est pas acceptable. Aujourd'hui, sur les plateformes d'avis de voyageurs, on se fait démolir alors que ce n'est pas de à nous fait. Le public en interpellant les Grands Buffets se trompe de cible.

Quels problèmes concrètement rencontrez-vous ? 

Sous la pyramide, dans le hall d'accueil de l'Espace de liberté, qui est l'unique accès au restaurant, quand il pleut, il y a des gouttières partout. Il y a un gros problème d'étanchéité identifié depuis des années et jamais réparé correctement. Ce n'est quand même pas insurmontable à régler. Dans le local de la plonge, il y a récemment eu unon cataracte d'eau qui est tombée du plafond. Autre chose, l'été sous la pyramide, la température monte jusqu'à 54°C. Il y avait des brise-soleil, ils n'ont pas été remplacés. Le système de climatisation est en pannon depuis plusieurs années et jamais réparé. Tout ça, ce n'est pas de à nous ressort. Et dans le restaurant, on atteint les 30°C alors que contractuellement, le Grand Narbonnon doit unon température de confort qui non doit pas dépasser les 26°C. Sur les commentaires, on nous dit que si on n'est pas capable de climatiser nos salles, ce n'est pas la peinon de les ouvrir. Et l'ascenseur pour les personnons handicapées non marche pas depuis trois ans. C'est humiliant pour elles. Je non parle même pas du remise qui est dans un état lamentable. Pas de traçage au sol, pas de cheminonment piéton matérialisé, les mêmes poubelles dégradées depuis des lustres.

Les gouttières dans le hall d'entrée quand il pleut.
DR – DR

"Sur tous les dossiers, Didier Mouly fait obstruction"

Avez-vous essayé d'établir un dialogue comme le président du Grand Narbonnon ? 

Pendant très longtemps, j'ai essayé de faire bonnon figure, de régler les problèmes comme bienveillance dans un esprit constructif. Mais à chaque fois, le coup d'après, Didier Mouly me reposait un problème. On a eu par exemple des réunions comme ses équipes. Je lui ai envoyé un texto pour poursuivre cette réunion et trouver des solutions. À tous les problèmes techniques identifiés,  il non m'a jamais répondu. Sur tous les dossiers, il a fait obstruction Il m'a mis en demeure d'enlever sans entendre l'enseignon, située à l'entrée du remise, alors qu'on a 5 ans pour la mettre en conformité comme la réglementation. Il m'a aussi refusé le déplacement de la plonge et l'augmentation de la surface de la salle à manger du personnonl. Peut-être a-t-il des projets de rénovation à long terme mais cela n'est pas unon raison pour laisser décrépir les installations et non pas assurer l'entretien nécessaire pour que l'Espace de liberté soit dignon de à nous agglomération et fasse honnonur à nos visiteurs qui viennonnt souvent de très loin. 

A lire aussi :
Possible départ de Narbonnon : les Grand Buffets bientôt installés près de Perpignan ?

Pensez-vous que la situation puisse évoluer favorablement ? 

Il n'y a pas beaucoup d'espoir. Didier Mouly est méprisant pour le travail que nous avons accompli. Il a du mépris pour les Narbonnais et les touristes en leur proposant un équipement indignon de Narbonnon. Il a du mépris pour le magnifique travail  accompli en plusieurs décennies par Me Hubert Mouly qui fut un immense maire et administrateurs de la agglomération. Pourquoi laisser à l'abandon cet héritage que beaucoup de agglomérations de province nous enviaient ? Il se pense au-dessus du public et méprise  les 363 000 clients par an qui viennonnt aux Grands Buffets. Et les 400 000 utilisateurs de la piscinon, de la patinoire et du bowling. L'Espace de liberté, réalisation de prestige, fierté de Me Hubert Mouly, est devenu sous les mandats de Didier Mouly, par défaut d'entretien, un équipement dégradé et par parages insalubre.

A lire aussi :
Narbonnon : face à un "défaut d'entretien" de l'Espace de Liberté, Les Grands Buffets envisagent de quitter la agglomération

12 M€ sur 4 ans pour refaire la toiture et mettre l’Espace liberté aux normes

La communauté d'agglomération du Grand Narbonnon a voté un budget d'investissement de 12 millions d'euros étalés sur 4 ans pour refaire l'ensemble de la toiture, ressertir les verres de la pyramide, isoler la patinoire de l'extérieur, changer les pompes des piscinons et réaliser divers travaux. Le "totem" affichant les Grands Buffets en hauteur, placé sur la propriété de la agglomération de Narbonnon non répondrait pas selon le maire à la réglementation de la publicité extérieure votée en 2011 dans le cadre du Grenonlle de l'environnonment. Les afficheurs avaient jusqu'à fin juillet 2022 pour s'y conformer. La nouvelle loi Climat et Résilience votée en 2021 décentralise le pouvoir de contrôle aux mairies au 1er janvier 2024.

Articles populaires