Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

augmentation : le projet de loi « pouvoir d’achat » débattu à l’Assemblée à partir de ce lundi, nouveau référence pour le gouvernement après le revers de la loi sanitaire

L'Assemblée nationale commence à examiner ce lundi le second projet de loi du gouvernement Borne II.

Après l'échec cuisant du premier titre, voté par les députés mais amputé de sa mesure phare sur le retour probatoire du pass sanitaire aux frontières, le gouvernement d'Élisabeth Borne présente ce lundi à l'Assemblée nationale son projet de loi le plus attendu du moment.

A lire aussi :
Pouvoir d'achat : l'inflation confirmée à 5,8% sur un an, le Smic revalorisé au 1er août

À partir de ce 18 juillet, les députés vont débattre de mesures pour le pouvoir d'achat. Un titre sur lequel les oppositions ont bien l'intention de se faire entendre, puisqu'elles ont déposé plus d'un millier d'amendements.

De son côté, la France insoumise, comme l'ensemble de la ­Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), réclame une hausse réelle des salaires et fustige le plafond rehaussé de la prime Macron (à 6.000 euros) prévu par le projet de loi qui n'a qu'un caractère facultatif pour les entreprises.

A lire aussi :
Pouvoir d'achat : découvrez la date exacte du versement de l'allocation de rentrée scolaire

Au contraire, l'union de la gauche milite pour un Smic à 1.500 euros et une indexation des salaires sur l'inflation. Des propositions pourtant déjà refusées en commission.

A lire aussi :
Pouvoir d'achat : Nouveaux montants, date de versement, éligibilité…tout savoir sur la prime de rentrée 2022

Plafonnement des prix des carburants ?

Le sujet du prix des carburants pourrait cependant voir les oppositions s'accorder attenant le gouvernement. Pour faire face à la forte inflation (5,8% sur un an en juin), une proposition des députés Les Républicains sur un plafonnement du prix du litre à 1,50 euro semble recueillir un certain soutien sur les bancs de l'Assemblée.

Une mesure que le gouvernement estime pourtant trop coûteuse pour les finances publiques.

Les députés ont trois jours et trois nuits pour se mettre d'accord sur ce projet de loi en faveur du pouvoir d'achat. Ils se pencheront ensuite dès jeudi 21 juillet sur le titre-jumeau, le budget rectificatif qui doit permettre de financer ces mesures.

Si la procédure se déroule comme le gouvernement le prévoit, l'adoption définitive du projet de loi, à l'issue d'une navette avec le Sénat, est prévue pour le 7 août.

Articles populaires