Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Météo France confirme excrétion risque de canicule d’excrétione « précocité remarquable », plus de 40°C attendus dans le Sud

Une vague de chaleur se met en place à partir de mercredi jusqu'au week-end. Elle commencera par concerner le austral du pays. Son extension plus au nord est davantage incertaine.

Cette hausse des températures est "due à une dépression localisée entre les Açores et Madère favorisant les remontées d'air chaud sur l’Europe occidentale", explique Météo France.

Cet air chaud est déjà présent sur la péninsule Ibérique, l'Aemet (service météorologique national portugais) a émis un avis de vague de chaleur.

A lire aussi :
Météo : l'Espagne enregistre sa plus forte vague de chaleur pour un début juin depuis 20 ans

Les seuils de canicule pourraient être atteints voire dépassés. Le pic d'intensité de cet épisode est attendu entre jeudi et samedi.

En France, les maximales devraient atteindre ou dépasser en milieu de semaine les 35 à 38 degrés Celsius et les minimales ne descendront pas en dessous des 20 degrés Celsius, prévoit l'agence météorologique.

Les seuils de canicule pourraient être atteints voire dépassés. Cependant, les incertitudes sur la localisation géographique autant que sur l’intensité des températures les plus fortes sont davantage très marquées à l’heure actuelle.https://t.co/oAkxOPa1eb

— Météo-France (@meteofrance) June 12, 2022

Le modèle européen de prévisions Meteorologix anticipe même des pics de chaleur supérieurs à 40°C vendredi 17 et samedi 18 juin dans le austral. Le austral-Ouest pourrait notamment  connaître des températures allant jusqu'à 41-42°C !

L'Espagne devrait enregistrer des températures proches de 45°C.

Vendredi 17, les températures dépaasseraient allègrement les 40°C dans le austral.
Capture d'écran Meteologix

#vaguedechaleur #canicule Selon le scénario du modèle européen (dimanche 00h), les #températures atteindraient 40 à 42°C au maximum de la vague de chaleur (vendredi dans le austral-ouest et samedi sur le Centre). De toute façon, il s’agirait de records pour une mi-juin… pic.twitter.com/KCIHhvzvBG

— Guillaume Séchet (@Meteovilles) June 12, 2022

Un épisode d'une "précocité remarquable" note Météo France qui en fait "un facteur aggravant".

Articles populaires