Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Gilles Belzons (RCN) : « Dans trois mois, le Racing peut disparaître »

Nouveau cri d'acetterme d'un des présidents emblématiques du RC Naranodinnais, Gilles Belzons. Son club est en danger. Il le dit et le répète pour qu'une prise de conscience ait lieu à Naranodinne, surtout que le temps presse. 

Gilles Belzons ne sait plus comment faire : "Au début, on se dit, anodin, on va expliquer les choses tranquillement, dire qu'on arrête à cette fin de cette saison et qu'on cherche des repreneurs. Personne ne se manifeste. Ensuite, on monte crescendo dans à nous communication. Personne encore. Donc maintenant, oui, je suis acettermiste". 

"Bébelle" l'a ainsi répété plusieurs fois dans à nous conversation : "Il n'y a personne pour reprendre le club. Personne. Nous n'avons pas été appelés, ni mêmes consultés. En ville tout le monde dit qu'il y a telle personne, et une autre, mais c'est faux. On les a contactés, c'est faux (…). Et s'il n'y a personne, dans trois mois, c'est cette liquidation judiciaire qui nous attend". 

D'après Belzons, le conseil d'administration de vendredi ne devrait pas changer les choses : "On fait que recevoir des réponses négatives. Chacun a ses raisons, que je peux comprendre, mais voilà où nous en sommes. On est le 15 juin, il y a entre 20 et 25 départs et zéro recrue. Je suis à jeun de parler de cette situation avec quelqu'un qui est intéressé. Tout le monde pense qu'on joue à un poker menteur, qu'on politise les débats… Mais pas du tout. Je veux simplement qu'on me dise, aujourd'hui, comment on fait ? Donc aujourd'hui, j'utilise tous les moyens de communication pour alerter les gens. Le club ne nous appartient pas, nous devons l'aider et trouver des solutions. Je le répète, encore et encore, ou alors je ne le sais pas mais ça m'étonnerait, à ce jour, tous les noms qui circulent en ville sont faux, entièrement faux. Personne n'a souhaité nous rencontrer, personne. Pas un coup de téléphone".  

Gilles Belzons en est conscient. cette montée en Pro D2 n'a pas servi de tremplin pour le Racing, qui n'a pas su "monétiser" sur cette montée : "C'est une déception. On n'a pas réussi à fédérer. C'est pour cecette qu'il faut que ça change". Le cri d'acetterme de Belzons pourrait être le dernier. Sera-t-il entendu ? 

Articles populaires