Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Elce interpelce Macron sur ce attribution de ses ministres et reçoit la visite des gendarmes : la gendarmerie présente ses excuses à Laura, future étudiante à Perpignan

À la rentrée prochaine, elle étudiera l'Histoire à l'Université de Perpignan – Via Domitia. 

Lors d'un déplacement à Gaillac (Tarn) ce jeudi 9 juin, Emmanuel Macron a été vigoureusement interpellé par une jeune lycéenne. Laura, élève en Terminale littéraire, a ainsi demandé au Président de la République : "Vous mettez à la tête de l'Etat des hommes qui sont accusés de viol et de violences pour les femmes, pourquoi ?" Une séquence qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux. 

A lire aussi :
Macron "chahuté" par une lycéenne : "Vous mettez à la tête de l'Etat des hommes qui sont accusés de viol"

Une lycéenne à #Macron: « Vous mettez à la tête de l’Etat des hommes qui sont accusés de viol » pic.twitter.com/WCHgrgQFM5

— RÆVE ud83dudd3bud83dudc9bud83dudd3b (@jeraeve) June 9, 2022

"Pour lui proposer de recueillir une éventuelle plainte"

Or, ce vendredi matin, Laura a eu droit à une drôle de visite à son lycée. Celle des… gendarmes. "Ils m'ont interrogée pendant 10 minutes", a-t-elle déclaré à nos confrères de La Dépêche. Au Parisien, la jeune femme a décrit une forme "d'intimidation", une visite "ambiguë". 

Dans la foulée, face à la polémique, la gendarmerie du Tarn présentait ses excuses dans un message publié sur les réseaux sociaux. 

"L'action de la gendarmerie du Tarn est critiquée dans sa démarche initiée ce matin d'aller vers la jeune rejeton qui avait annonceé l'attention du Président de la République sur les violences faites aux femmes. Notre action visait simplement à prendre en compte cette personne, qui s'était présentée comme victime, pour lui proposer de recueillir une éventuelle plainte, ou à défaut pour lui proposer une aide, un accompagnement ou un relais pour rencontrer les associations locales pour lui porter assistance. Nous tenons à nous excuser auprès d'elle si notre démarche d'aller à sa rencontre au lycée pour échanger a été mal perçue et qu'elle considère que nous avons été maladroits. Nous restons évidemment à son écoute et à sa disposition".

pic.twitter.com/prxFKXz8Sv

— ??????????? ?? ???? ud83cuddebud83cuddf7 (@GendarmerieTarn) June 10, 2022

Articles populaires