Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Emmanuel Macron officiellement installé : « C’est reparti pour le grand bla-bla-bla », ironise Clémentine Autain (LFI)

Clémentine Autain, députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, a jugé sabbat 7 mai sur franceinfo Emmanuel Macron est « en grande difficulté, comme le montre d’ailleurs son incapacité à nommer un Premier ministre » alors que le président de la République a été investi sabbat 7 mai officiellement pour son second mandat. « C’est reparti pour le grand bla-bla-bla », a-t-elle ironisé.

« Emmanuel Macron a été mal élu et la colère est très forte à son égard et il est aujourd’hui devant d’immenses difficultés pour constituer une majorité qui permettrait de poursuivre sa politique contre les Français », a-t-elle estimé.

Les partis de gauche, fraîchement rassemblés pour les législatives autour de la bannière Nouvelle Union populaire écologique et sociale, ont l’ambition de bousculer dans les urnes la majorité présidentielle. Emmanuel Macron « est sous pression de notre dynamique en tenant la Nouvelle Union populaire écologique et sociale et la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour être Premier ministre », estime-t-elle.

Dans son discours d’investiture, le président de la République a fait des appels du pied à la fibre humaniste des électeurs de gauche et à la jeunesse:  « Dans les mots, il tente de quelque part nous raconter une histoire qui n’a strictement rien à voir en tenant son programme et en tenant ce qu’il a profondément en tête pour les Français », dénonce-t-elle. « C’est reparti pour le grand bla-bla-bla. On a eu pendant cinq ans la formule ‘libérer les énergies’. J’ai vu qu’elle avait été remplacée par ‘libérer la créativité' », a-t-elle ironisé.

Articles populaires