Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Variant BA2 d’Omicron: Le pic de la 6ème vague déjà passé, le Covid est-il devenu moins dangereux que la grippe?

L’épidémie de grippe ne cesse de progresser en France au moment où la vague du variant BA baisse. Le Covid est-il devenu une grippette? Pas si sûr…

Ces derniers jours, la France enregistre une poursuite de l’augmentation des indicateurs liés à la grippe notamment en terme d’hospitalisations et de décès. La semaine passée, la grippe représentait 20% des passages chez SOS Médecins et aux urgences selon les données de Santé Publique France.

Dans le même temps, la 6ème vague de Covid amorce sa décrue avec le pic atteint vendredi 1er avril en France. L’Indépendant a comparé les chiffres des deux épidémies pour savoir laquelle des deux est la plus dangereuse actuellement.

Taux d’incidence

Avec 322 cas pour 100.000 habitants, la grippe (toujours atypique en période de Covid) est en pleine progression dans le pays mais elle touche encore près de 5 fois moins de personnes que le Covid-19. Ce mercredi soir, le taux d’incidence du Covid était en effet de 1.434 cas pour 100.000 habitants.

Hospitalisation

En semaine 13 (28 mars au 3 avril), 9.249 passages à l’hôpital ont été enregistrés pour la grippe. Le nombre d’hospitalisations pour grippe après passage était certes en augmentation (1.089 patients sur une semaine) mais très éloigné du Covid (10.239 hospitalisations dans la même période).

Réanimation

Au total, depuis le début de la saison, 285 cas graves de grippe ont nécessité une hospitalisation en service de réanimation dont 40 cas entre le 28 mars et le 3 avril. Soit 14% du total des cas de la saison sur une seule semaine.

Une accélération des cas graves, certes mais qui reste très éloignée des chiffres du Covid puisque 1.552 personnes sont toujours placées en réanimation à la date du mardi 5 avril. 902 nouveaux patients ont été nouvellement admis en soins critiques rien que sur la semaine 13.

Décès

Avec 24.274 décès répertoriés cet hiver (semaine 40 de 2021 jusqu’à semaine 13 de 2022), le Covid tue dans des proportions beaucoup plus importantes que la grippe qui a été responsable de 289 décès dans la même période dont une quarantaine chez les moins de 65 ans (une douzaine de décès ont été recensés chez des enfants de moins de 15 ans). Durant les années anté-Covid, la grippe provoquait en moyenne, 10.000 à 15.000 décès chaque année en France.
Et malgré Omicron, le Covid tue toujours fortement en 2022. 3.846 personnes sont ainsi décédées depuis début mars.

Conclusion

Au final, le Covid n’est pas encore devenu une grippette, loin de là. Avec 128 personnes qui entrent chaque jour en réanimation et 104 décès enregistrés quotidiennement, le Covid reste une maladie bien plus dangereuse que la grippe en France.

Articles populaires