Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron lorgne le vote vert en promettant une sortie des énergies fossiles

Le président français Emmanuel Macron a promis samedi de faire de la France la « première grande nation » à cesser d’utiliser le pétrole, le charbon et le gaz comme sources d’énergie, une promesse adressée aux jeunes électeurs et aux électeurs verts et de gauche dont il craint qu’ils s’abstiennent au second tour de la présidentielle.

En meeting à Marseille, qui a voté massivement pour le candidat de gauche de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon au premier tour du scrutin, Emmanuel Macron a cherché à creuser le léger avantage que les sondages d’opinion lui donnent sur la candidate d’extrême-droite Marine Le Pen.

À une semaine du second tour, dimanche 24 avril, la bataille présidentielle se joue à gauche de l’échiquier, les deux candidats encore en lice cherchant à séduire ceux et celles qui ont voté Jean-Luc Mélenchon dimanche dernier.

Emmanuel Macron a annoncé que son prochain Premier ministre serait directement en charge d’une « planification verte », ajoutant avoir entendu l’éco-anxiété de la jeunesse.

« Un choix de civilisation »

Cette mission du Premier ministre sera de « faire de la France la première grande nation à sortir du gaz, du pétrole et du charbon. C’est possible, et on va le faire », a-t-il dit, ajoutant qu’entre les énergies fossiles et le nucléaire, il choisissait le nucléaire.

Le président sortant a rappelé sa volonté de construire six nouveaux réacteurs nucléaires et de lancer des études pour en bâtir huit autres, de multiplier par dix la capacité d’énergie solaire du pays et de créer 50 parcs éoliens offshore d’ici le milieu du siècle. Il préconise aussi d’isoler 700.000 logements par an pour réaliser des économies d’énergie.

« Le choix est clair aujourd’hui: l’extrême droite est un projet climatosceptique », a-t-il poursuivi. « Le choix qui est devant nous, ce n’est pas un choix de président de la République, c’est un choix de civilisation. »

Emmanuel Macron a également proposé la création d’une « fête de la nature » qui pourrait se tenir le quatrième samedi de mai autour du thème des jardins, des paysages et de l’environnement.

Un sondage Ipsos a montré samedi que 33% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon projetaient de voter en faveur d’Emmanuel Macron au second tour, 16% en faveur de Marine Le Pen, tandis que 51% restaient indécis.

Articles populaires