Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Présidentielle 2022: D’Aliot à Le Pen, Perpignan confirme et accentue son vote RN de 2017

Tout comme lors de la dernière présidentielle, les Perpignanais ont placé Marine Le Pen en tête du premier tour avec 27,39 % des suffrages devant Jean-Luc Mélenchon (25,74 %) et Emmanuel Macron (21,40 %). Aucun autre candidat ne franchit la barre des 10 % alors que la droite classique s’effondre tout comme le Parti socialiste poursuit son inexorable chute.

Malgré le surgissement sur son espace politique d’Éric Zemmour, Marine Le Pen, tout comme en 2017, bascule en tête à Perpignan dans la ville centre dirigée depuis juillet 2020 par son porte-parole de campagne, Louis Aliot. Elle réalise même un meilleur score en totalisant 12 712 suffrages, soit 243 suffrages de plus. Étant donné la baisse de deux points de la participation, elle monte son score en voix exprimées à 27,32 %. Ses résultats les plus remarquables se trouvent dans les quartiers nord (Haut-Vernet) et sud (Catalunya de Perpignan mais aussi dans les secteurs de Saint-Assiscle et Las Cobas. Le vote des quartiers pour MélenchonElle est talonnée, tout comme en 2017, par Jean-Luc Mélenchon qui progresse en cinq ans d’un millier de voix et atteint 25,74 % des exprimés. Il l’emporte dans près de 25 bureaux avec des scores dépassant les 35 % dans les quartiers populaires du Bas-Vernet ou encore du Champs-de-Mars.La droite républicaine chez MacronDu côté du président sortant Emmanuel Macron.

S’il ne se classe qu’à la troisième place, il progresse sur la ville en récupérant une partie des électeurs de François Fillon qui ne se sont pas portés vers Valérie Pécresse. Les bureaux de vote qui avait placé en 2017 l’ancien Premier ministre en tête (701, 702, 710, 1102) offrent la première place au président sortant. Ainsi, il gagne 450 voix pour totaliser 21,40 % sur l’ensemble de la Ville avec des résultats marquants dans les quartiers où résident les CSP + comme au Mas Vemeil, à la gare ou encore Quai Vauban-Boulevard Clemenceau.

Conséquence de cette évolution de l’électorat de droite, le parti Les Républicains concède une défaite historique en passant en cinq ans de 9 228 voix avec François Fillon à 1 479 avec Valérie Pécresse. Un score famélique qui s’explique aussi par la concurrence du polémiste Éric Zemmour qui, avec 9,59 % des voix, fait mieux de deux points par rapport à son score national. Enfin du côté du Parti socialiste, là même où François Hollande totalisait il y a dix ans 14 000 voix, c’est la Berezina avec un score de 1,75 % pour la maire de Paris Anne Hidalgo. Soit trois fois moins que le score déjà passable de Benoît Hamon en 2017.

 

Résultats 2017 – Présidentielle – 1er tour Participation : 71,55 % ; Marine Le Pen : 25,86 % ; Jean-Luc Mélenchon : 22,72 % ; Emmanuel Macron : 19,72 % ; François Fillon : 19,13 % ; Benoît Hamon : 5,65 % ; Nicolas Dupont-Aignan : 3,03 % ; Jean Lassalle : 1,23 % ; François Asselineau : 1,01 % ; Philippe Poutou : 0,94 % ; Nathalie Arthaud : 0,51 % ; Jacques Cheminade : 0,20 %

Louis Aliot : « On est dans la même configuration qu’avant le 2e tour des municipales de Perpignan »

Maire RN de Perpignan et porte-parole de la candidate, Louis Aliot a salué le score de Marine Le Pen. « Nous pouvons être satisfaits des résultats sur le département et sur Perpignan où nous faisons mieux qu’en 2017 malgré la concurrence d’Éric Zemmour. On se retrouve ce soir avec trois blocs où chacun a pu profiter du vote utile. On remarque aussi que bien que les partis de gauche soient divisés, son électorat, s’est uni derrière Jean-Luc Mélenchon. Pour le second tour, ce sera un débat intéressant entre le bloc élitaire et le bloc populaire. On va parler du quotidien des Français et des mesures pour leur venir en aide. Je pense que Marine Le Pen a une chance de l’emporter. Je ne vois pas ceux qui ont dit tout au long de la campagne qu’Emmanuel Macron était le pire président, voter pour lui. On est du coup dans la même configuration qu’à Perpignan en 2020 avec je pense le même résultat ».

Articles populaires