Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Pénurie d’huile de tournesol : qu’est-ce-que la « shrinkflation »? pour limiter la hausse des prix, les fabricants de chips remplissent moins les paquets

Après l’essence, le gaz, l’inflation touche également les pommes de terre, mais plus encore les produits qui en sont dérivés, comme les chips. Leur prix de fabrication dépend en effet du marché de l’huile de tournesol utilisée pour les cuire. Du coup, les fabricants sont forcés à réduire le grammage des produits commercialisés. 

On le dit depuis le début de la guerre en Ukraine, l’huile de tournesol, principalement importée de Russie et d’Ukraine, a vu son son prix augmenter d’un peu plus de 50%. Pour pallier le phénomène, les géants de l’agroalimentaire qui se servent de l’huile dans leur processus de fabrication préfèrent donc, parfois, diminuer la quantité de produits à base d’huile plutôt que d’augmenter le prix.

Pour réduire les risques de pénurie, les industriels ont décidé de diminuer la quantité vendue afin de ne pas impacter le prix de vente des consommateurs. Par contre, à l’intérieur, il y a moins.

La société Frito-Lay, qui distribue notamment les chips des marques Cheetos, Doritos, Lay’s, a annoncé qu’elle allait réduire la quantité de chips dans ses paquets du fait de l’inflation. « L’inflation touche tout le monde. Nous enlevons juste un petit peu de chips du paquet afin de le proposer au même prix qu’avant », explique un représentant de la marque au site Quartz. Certes, si le prix unitaire n’augmente pas, le prix au kilo, est par contre en hausse.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : le prix des chips va-t-il s’envoler ? Une pénurie d’huile de tournesol menace l’industrie alimentaire

La « shrinkflation » ne concerne pas seulement les chips. Tous les produits de consommation peuvent être impactés, depuis le paquet de pâtes, jusqu’aux produits d’entretien en passant par le rouleau de papier toilette. 

Articles populaires