Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

On ne pouvait pas le rater. Nathalie Arthaud, la Drôme et le gratin dauphinois…

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les médias donnent la parole à tous les candidats. Et ça n’a pas échappé à Olivia Leray.

Article rédigé par

Publié le 08/04/2022 09:27

Mis à jour le 08/04/2022 09:27

Temps de lecture : 1 min.

Après douze jours de campagne officielle de l’élection présidentielle depuis le 28 mars, douze jours ressenti 133 ans, j’ai décidé de dédier cette dernière chronique à Nathalie Arthaud. Mais deux minutes de chronique « bonne ambiance » avec Nathalie Arthaud, ce n’était pas gagné d’avance.

Après avoir lu avec attention la profession de foi de Nathalie Arthaud, j’ai pu apprendre que la candidate de Lutte ouvrière propose donc une répartition du travail entre tous sans baisse des salaires, la levée des secrets commerciaux, bancaires et du secret des affaires, etc. 

Dernier « On ne pouvait pas le rater » de campagne électorale : une fin de campagne ennuyeuse mais pas Nathalie Arthaud. Plat favori, souvenir d’enfance… Olivia Leray nous présente la candidate de Lutte ouvrière. pic.twitter.com/8dBKiKBNat

— franceinfo (@franceinfo) April 8, 2022

D’ailleurs, dans cette fin de campagne ennuyeuse, j’ai des points communs avec Nathalie Arthaud. Elle est née dans la Drôme et elle a fait du sport, du volley notamment, quand elle était jeune. Autre chose encore : et là, c’est une Nathalie Arthaud comme vous l’avez jamais vue : son plat préféré est le gratin dauphinois, comme elle l’a révélé au média social Neo. Nouveau point commun.

De quoi souhaiter bonne chance à la Drômoise Nathalie Arthaud pour dimanche 10 avril.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires