Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Mystérieuse hépatite infantile : quels sont les symptômes de cette maladie inexpliquée qui frappe les enfants de moins de 10 ans ?

Prise en sandwich entre le Royaume-Uni et l’Espagne, aucun cas n’a encore été détecté en France. Une question de temps ?

Depuis le début de l’année, les cas d’hépatite infantile ont explosé au Royaume-Uni. Ces dernières semaines, la maladie a frappé 74 enfants de 1 à 9 ans, tous hospitalisés. Six d’entre eux ont même reçu une greffe du foie. Sans pouvoir déterminer l’origine du mal. 

De quoi mettre en alerte l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui affirmait alors s’attendre « à ce que davantage d’enfants soient diagnostiqués ». 

Bingo ! Le 13 avril dernier, l’Espagne signalait à son tour ses 3 premiers cas, âgés de 3 à 7 ans, une information relayée par lindependant.fr. Du coup, les autorités sanitaires du pays ont donné l’alerte. Et les hôpitaux se sont mis en ordre de bataille. 

A lire aussi :
Des cas d’hépatite infantile inexpliqués… l’Espagne touchée à son tour, faut-il s’inquiéter ?

Jaunisse

Selon le Dr Cristina Molera, hépatologue pédiatrique à l’hôpital Sant Joan de Déu de Barcelone, « à ce stade, l’alerte doit être sanitaire plutôt que sociale ». Le docteur estime en outre que les mesures d’hygiène habituelles renforcées par le Covid, sont suffisantes contre l’hépatite étant donné que son origine reste encore inconnue. 

Mais comment reconnaît-on cette étrange maladie ? L’hépatologue affirme que les jeunes malades sont asymptomatiques et que l’hépatite n’est décelée qu’avec des tests de routine.

Deux sortes de symptômes peuvent ensuite frapper l’enfant : des symptômes non spécifiques tels que des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées. Mais aussi des symptômes plus spécifiques tels que la jaunisse, la coloration des muqueuses, de la peau, des yeux, des urines ou encore des démangeaisons

Si les tests n’ont pas permis de déterminer l’origine de cette mystérieuse hépatite, il est plus probable que la cause soit infectieuse ou toxique et non immunologique, précisent nos confrères d’emporda.info. Pour l’heure, aucun cas n’a été détecté en France. 

Articles populaires