Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Mauritanie: Ghazouani réaménage son gouvernement (liste et éclairages)

Une semaine après avoir critiqué l’immobilisme de son gouvernement, le président mauritanien, Mohamed Cheikh Ghazouani, a entériné la nomination d’une nouvelle équipe ministérielle, le 31 mars 2022,   sous la houlette du premier premier ministre Mohamed Bilal reconduit dans ses fonctions. Le  nouveau gouvernement enregistre  15 départs et des permutations. Les changements sont justifiés par Yahya Ould Ahmed Elwaghef, nouveau ministre secrétaire général de la Présidence et ancien premier ministre sous le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé par un putsch en 2009, par le «souci du président d’insuffler un sang neuf  dans l’action du gouvernement, de relever le niveau de rendement de l’administration, l’efficience de son action et son rapprochement du citoyen». Élu en 2019 et à presque deux ans de la fin de son premier mandat, le président mauritanien maintient le cap tout en apportant des ajustements sujets d’interprétations diverses et variées.

Au premier rang des titulaires de portefeuille donnés partants mais reconduits, le ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie, Abdessalem Ould Mohamed Salah, aura la lourde tâche de poursuivre les négociations avec les pétroliers pour un approvisionnement normal du marché. Également reconduit, Kane Ousmane conserve le ministère des Affaires Économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs.

Pour sa part, Mohamed Salem Ould Merzoug quitte l’Intérieur pour les Affaires étrangères, la Coopération et les Mauritaniens de l’Extérieur laissant son poste à Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine qui officiait jusque-là en tant que directeur du cabinet du président de la République. Aux Affaires Étrangères, l’ancien  haut commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénègal (OMVS) aura l’avantage du  parfait trilingue, à l’aise en arabe, en français et en anglais.

 Les réajustements concernent aussi madame Naha Mint Hamdy Moukhnass, ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme qui quitte son poste pour intégrer le cabinet du président de la République en tant que conseillère.  Pour sa part, Adama Bocar Soko, fait le chemin inverse. Jusque -là secrétaire général de la présidence, l’ancien fonctionnaire international du PNUD devient ministre de l’Agriculture, un département stratégique à la veille de la mise en œuvre de réformes structurantes. 

Le gouvernement voit l’arrivée de visages nouveaux. Cas du gouverneur de la Banque Centrale, Cheikh Moulay Taher, nommé ministre de la Transition numérique, de l’Innovation et de Modernisation de l’Administration en remplacement d’Abdel Aziz Ould  Dahi, non reconduit. Le nouveau gouverneur de la BCM est Mohamed Lemine Ould Dhehbi, qui occupait le poste de ministre des Finances.

Pourtant crédité de bons résultats, Taleb Sid’Ahmed, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle,  quitte son poste au profit de Lalia Camara, CEO de Sahel Invest, une Mauritanienne qui s’est forgée une solide réputation dans le monde fermé de l’industrie du Private Equity. Autre nouvelle personnalité cooptée dans le gouvernement,  Aissata Daouda Diallo, nommée Ministre de l’Environnement et du Développement durable.

A noter que lors de la première réunion avec le nouveau gouvernement, le 1er avril 2022, le président mauritanien, a exhorté les  ministres  au «respect strict des règles de transparence et des principes de bonne gouvernance dans la gestion des ressources financières, la gestion des affaires publiques et administratives, la restauration des valeurs du travail, le respect du mérite et du droit, ainsi que le renforcement des compétences et des aptitudes des ressources humaines par la formation continue ». Autant de rappels de principes de bases qu’il reste à mettre en œuvre dans un pays où les fractures sociales sont importantes.

Liste du nouveau gouvernement 

Ministre de la Justice: Mohamed Mahmoud Cheikh Abdallahi Boyé

Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur:  Mohamed Salem Merzoug

Ministre de la Défense nationale: Hanenna Ould SIdi

Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation : Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine

Ministre des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel: Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb

Ministre des Affaires économiques, et de la Promotion des Secteurs productifs: Ousmane Mamoudou Kane

Ministre des Finances: Isselmou Ould Mohamed M’Bady

Ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif, Porte- parole du gouvernement: Mohamed Melainine Ould Eyih

Ministre de la Santé: Moktar Ould Dahi

Ministre de la Fonction publique et du Travail : Mohamed Ould Abdallahi Ould Ethmane

Ministre de la Transition numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration: Cheikh El Kébir Ould Moulaye Taher

Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Énergie: Abdessalam Ould Mohamed Saleh

Ministre des Pêches et de l’Économie maritime :Mohamed Ould Abdine Ould Maayif

Ministre de l’Agriculture: Adama Bocar Soko

Ministre de l’Élevage: Mohamed Ould Soueidatt

Ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme: Lemrabott Ould Bennahi

Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle: Lalia Camara

Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire: Sid Ahmed Ould Mohamed

Ministre de l’Équipement et des Transports: Moktar Ahmed Yedaly

Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement: Sidi Mohamed Ould Taleb Amar

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique: Mohamed Lemine Ould Aboyé Ould Cheikkh El Hadrami

Ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, Khattar Ould Cheibani

Ministre de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Famille: Savia Mint N’Tahah

Ministre de l’Environnement et du Développement durable: Aissata Daouda Diallo

Ministre secrétaire général du gouvernement: Zeinabou Mint Hmednah.

Articles populaires