Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Covid – Omicron : L’Inde signale le premier cas du nouveau variant XE et un cas du variant Kappa dans la plus grande ville du pays

Le variant XE a été détecté le 22 février dernier en Thaïlande chez un homme de 34 ans. Et comme à chaque fois, la perspective de nouveaux variants plus contagieux et plus sévères fait craindre un retour des mesures sanitaires de protection partout dans le monde. L’Inde fait face désormais à deux nouveaux variants détectés et confirmés par les autorités sanitaires. 

Le premier cas indien du variant XE du coronavirus a été signalé à Mumbai ce 6 avril. Un cas du variant Kappa a également été détecté, selon la Brihanmumbai Municipal Corporation (BMC). Les patients atteints des nouvelles variantes du virus ne présentent jusqu’à présent aucun symptôme grave. Mumbai est la ville d’Inde la plus peuplée, la capitale commerciale de l’Inde.

#Breaking ud83dudea8: India reports first case of new coronavirus variant XE and one case of Kappa variant in Mumbai

The new variant XE is a mutant hybrid of two versions of Omicron – BA.1 and BA.2. It is the most contagious strain of Covid-19 as per the World Health Organisation. pic.twitter.com/QcgYkOaFCO

— The Tatva (@thetatvaindia) April 6, 2022

Le variant XE qui vient d’être détecté pour la première fois à Mumbai est un « recombinant », c’est-à-dire une mutation des souches BA.1 et BA.2 d’Omicron. Des mutations recombinantes émergent lorsqu’un patient est infecté par plusieurs variants du Covid. Les variants mélangent leur matériel génétique lors de la réplication et forment une nouvelle mutation, selon experts britanniques, dans un article publié dans le British Medical Journal.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la nouvelle mutation XE semble être 10% plus transmissibles que la sous-variante BA.2 d’Omicron.

Comme Omicron, on retrouve des symptômes déjà connus et similaires à un rhume comme le nez qui coule, des éternuements et des maux de gorge. Les premiers signes seraient apparemment moins graves que la souche initiale du Covid-19 provoquant de la fièvre, de la toux et parfois une perte de goût ou d’odorat.

Le Royaume-Uni a fait état de plusieurs centaines de cas découverts depuis le 19 janvier dernier. L’Agence de Sécurité Sanitaire britannique estimant à l’instar de l’OMS, sur la base de plus de 3000 séquençages effectués, que XE est « 10% plus contagieux » que BA.2.

Au 16 mars, la souche avait un taux de croissance de 9,8% supérieur à celui du variant furtif BA.2. Un total de 637 cas de ce nouveau variant ont été détectés en Angleterre jusqu’à présent ( au 22 mars, NDLR), selon les derniers chiffres du gouvernement.

D’autres cas ont également été repérés en Finlande ou en Israël et en Thaïlande où il a été découvert.

Mais désormais c’est en Inde que les regards se tournent. Dans ce pays à la densité record, où chaque nouveau variant est suivi de très près.

Articles populaires