Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Valérie Pécresse accuse Emmanuel Macron de plagier son programme

« Qui dit contrefaçon dit mauvaise copie. » Très remontée, Valérie Pécresse a étrillé, jeudi 17 mars, les emprunts d’Emmanuel Macron à son propre projet présidentiel. Il « nous a présenté un projet du déni et de la contrefaçon », a affirmé la candidate LR lors d’une réunion publique à Nîmes (Gard), réagissant à la présentation de son programme par le président sortant.

>> Présidentielle 2022 : les dernières informations dans notre Direct

Reprenant point par point plusieurs propositions exposées dans l’après-midi pendant quatre heures par son concurrent, elle s’est interrogée : « Qui a dit qu’il fallait une contrepartie de travail au RSA ? C’est nous. » Le président-candidat souhaite imposer entre 15 et 20 heures de travail aux bénéficiaires et Valérie Pécresse 15 heures.

Sur l’énergie, « qui a reparlé du nucléaire ? c’est nous », a-t-elle ajouté, en accusant le président, qui souhaite comme elle construire six EPR, d’avoir « fermé Fessenheim ». Quant à la retraite à 65 ans, « aurait-il eu le courage de le dire si je ne l’avais pas dit avant ? »

Emmanuel Macron nous a présenté son projet : c’est un projet du déni et de la contrefaçon.

Du déni sur tous les sujets d’ordre républicain et de la contrefaçon sur les retraites, le nucléaire, sur l’agriculture, sur le RSA. Qui peut encore le croire aujourd’hui ? #Pecresse2022 pic.twitter.com/fcrvCfwBuR

— Valérie Pécresse (@vpecresse) March 17, 2022

Renvoyant Emmanuel Macron à son bilan qui « est son boulet », elle a ironisé : « Il nous a expliqué que Macron candidat allait faire le contraire de ce qu’avait fait Macron président. » Après avoir dévoilé son projet, « aura-t-il le courage de le faire ? c’est une autre affaire. »

Car la candidate, très en retard dans les sondages qui la placent 4e ou 5e, veut instiller cette idée : « Le courage de faire c’est nous, c’est nous qui allons faire ces réformes et c’est nous qui allons gagner cette élection. »

Articles populaires