Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

suivez l’interview du candidat Philippe Poutou, invité des « Matins présidentiels » sur franceinfo

Ce qu’il faut savoir

C’est la dernière ligne droite. La campagne présidentielle débute officiellement, lundi 28 mars, à moins de deux semaines du premier tour. De nouvelles règles s’appliquent désormais, en particulier la stricte égalité du temps de parole des candidats, pour encadrer l’élection. Plusieurs meetings ont eu lieu durant le week-end, notamment ceux du candidat « insoumis » Jean-Luc Mélenchon et d’Eric Zemmour, dont une séquence a suscité la polémique. Suivez notre direct.

Philippe Poutou invité des « Matins présidentiels » sur franceinfo. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) sera interviewé sur franceinfo à partir de 8h30. Selon les derniers sondages, Philippe Poutou se situe entre 1% et 2% d’intentions de vote.

  Yannick Jadot invite à « renverser la table » au plus grand meeting de l’écologie. Le candidat des Verts a violemment attaqué dimanche Emmanuel Macron et les lobbies, invitant à « renverser la table » à 15 jours du premier tour, lors de son meeting au Zénith de Paris, le plus gros de l’histoire de l’écologie française. L’objectif était de « faire nombre », pour un parti qui n’a pas une culture militante des grands rassemblements.

Condamnation du « Macron assassin » scandé par une partie de la foule au meeting d’Eric Zemmour. La candidate LR à la présidentielle, Valérie Pécresse, et le patron des députés LREM, Christophe Castaner, ont reproché dimanche au candidat d’extrême droite d’avoir laissé la foule scander « Macron assassin » pendant son meeting à Paris, sans intervenir. Le candidat a réuni plusieurs milliers de personnes au Trocadéro.

Fabien Roussel veut que le Medef cesse de « dicter la politique de la France ». Le candidat communiste à la présidentielle a proposé dimanche lors d’un meeting à Toulouse (Haute-Garonne) que « les cigares changent de bouche » et que le Medef cesse de « dicter la politique de la France ». Très applaudi par les quelque 2 000 personnes présentes, selon son équipe, il a également proposé de mettre « sous coupe publique » les Ehpad a but lucratif.

Jean-Luc Mélenchon met en garde contre un « second tour low-cost » entre Macron et Le Pen. Devant plusieurs milliers de personnes réunies sur la plage du Prado, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le candidat La France insoumise (LFI) s’est satisfait dimanche de sa dynamique sondagière, qui le porte entre 12,5 et 15%, à quelques points de Marine Le Pen. « Cette fois-ci, vous le sentez comme moi, on sait pas pourquoi, tout d’un coup on s’est dit : ‘On va y arriver, de tous les côtés' », s’est exclamé Jean-Luc Mélenchon.

Articles populaires