Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Prison de Perpignan : Privé de parloir, le père du détenu avait empoigné un surveillant

Un homme était jugé ce jeudi 24 mars devant le tribunal correctionnel de Perpignan pour outrage sur personne chargée d’une mission de service public.
 

Plus précisément, le 18 décembre 2020, le prévenu avait rendu une visite en prison à son fils. Mais, à l’issue du parloir, 32 g de cannabis avaient été découverts, cachés sous ses testicules. Les surveillants étaient donc allés informer la famille, toujours sur site, de la suspension du permis de visite, selon la procédure habituelle. Sur quoi, le père de l’intéressé a vu rouge et a lancé à un des agents :  » Je t’attends dehors, enlève ton uniforme, on va s’expliquer. Attention si je te croise à Perpignan… « , tout en l’attrapant par la manche et voulant l’entraîner hors de la salle.

Il a été condamné à 1 000 € d’amende avec sursis, conformément aux réquisitions du parquet et à 200 € de dommages et intérêts pour le surveillant, défendu par Me Castello.  » Nous prenons acte de cette décision », précise Pierre Grousset du syndicat UFAP Unsa justice qui s’interroge toutefois sur la qualification retenue.  » Pour nous, il s’agit de menaces et nous rappelons que les surveillants sont des personnes dépositaires de l’autorité publique et non des personnes chargées de mission de service public. Et, l’administration pénitentiaire a besoin de se sentir soutenue « . 

Articles populaires