Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Guerre en Ukraine : Washington élargit la liste des oligarques russes visés par les sanctions, Vladimir Poutine met son yacht à l’abri dans un port militaire

Les États-Unis ont élargi jeudi la liste des oligarques russes visés par les sanctions en y intégrant des oligarques actifs dans les secteurs pétrolier et immobilier.

Les Etats-Unis, qui cherchent à sanctionner les proches du président russe Vladimir Poutine en réponse à l’invasion de l’Ukraine par Moscou, a ordonné le gel intégral des avoirs de huit oligarques et responsables russes ainsi que les entreprises leur appartenant.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : des milliardaires russes déplacent leurs yachts aux Maldives face aux sanctions occidentales

Washington souhaite ainsi cibler les fortunes russes qui ont renforcé leur influence politique grâce à leurs relations étroites avec Vladimir Poutine. « Nous voulons qu’il (Poutine) ressente les effets du gel (des avoirs), nous voulons que les gens autour de lui ressentent les effets du gel (des avoirs) », a déclaré la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki. Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les Etats-Unis ont déjà pris plusieurs séries de mesures, dont certaines visent directement Vladimir Poutine et la banque centrale russe. Moscou a qualifié son offensive d' »opération spéciale ».

Washington a imposé des sanctions contre Alisher Usmanov, le fondateur de la compagnie minière russe Metalloinvest, que la Maison blanche qualifie d’individu le plus riche de Russie et proche allié de Vladimir Poutine. Ces sanctions visent sa propriété aux Etats-Unis, ainsi que son yacht, qui a été saisi par l’Allemagne, et son jet privé.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, est aussi visé. Nikolay Tokarev, le directeur général du géant de l’énergie russe Transneft, est aussi visé, tout comme sa femme et sa fille, ainsi que ses entreprises immobilières. Les sanctions comprennent aussi des restrictions sur les visas accordés à 19 oligarques russes, ainsi qu’à leur famille et associés.

Vladimir Poutine avait lui-même pris les devants pour son yacht Graceful de 72 mètres, qui avait subitement quitté Hambourg le 7 février pour se réfugier dans l’enclave russe de Kaliningrad.

Le yacht nommé Graceful appartiendrait donc au président russe Vladimir Poutine. Le navire a brusquement quitté le port de Hambourg où il trouvait en escale pour des réparations, selon les médias allemands. Graceful a été repéré sur un site public de suivi du trafic maritime naviguant vers Kaliningrad.

Selon le site de CBS News, le supposé yacht du président russe est donc désormais à qiau dans le port de Kaliningrad, à quelques encablures de bâtiment de guerre.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Un yacht lié à un oligarque russe saisi dans les Bouches-du-Rhône

De nombreux autres yachts de milliardaires russes se trouvent aujourd’hui sous la menace de saisie. Les Douanes françaises ont par exemple saisi un yacht à La Ciotat dans la nuit de mercredi à jeudi. 

Articles populaires