Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Guerre en Ukraine : L’ONU dit s’attendre à plus de quatre millions de réfugiés

L’ONU, qui a établi son programme d’aide humanitaire en estimant à quatre millions le nombre de réfugiés ukrainiens qui vont fuir la guerre dans leur pays, pourrait devoir bientôt réviser son plan, a déclaré mardi le haut-commissaire des Nations unies aux réfugiés.

Le seuil des deux millions de réfugiés provoqués par la guerre en Ukraine devait être atteint ce mardi ou au plus tard mercredi, a déclaré Filippo Grandi sur France Inter.

« Je pense qu’aujourd’hui, au plus tard demain, nous arriverons au chiffre effrayant de deux millions de réfugiés ukrainiens qui ont passé les frontières des pays limitrophes », a-t-il ajouté, sans exclure que le nombre de réfugiés augmente encore, moins de deux semaines après le lancement de l’offensive militaire de la Russie, le 24 février.

« Nous prévoyons quatre millions de réfugiés au total », a par la suite expliqué Filippo Grandi à Reuters, en marge d’un déplacement dans la capitale norvégienne Oslo, en précisant cependant qu’il ne s’agissait pas d’une estimation officielle.

« Ces prévisions chiffrées nous permettent de savoir quelle quantité de matériel acheter, quelles sommes mettre de côté, afin de pouvoir amplifier l’aide très rapidement. Je pense que nous allons devoir le faire très bientôt puisque nous en sommes déjà à deux millions » de réfugiés, a-t-il expliqué. Le nombre total de réfugiés dépendra évidemment de l’évolution de la situation sur le terrain, a précisé à Reuters le responsable du HCR.

« Bientôt une deuxième vague »

« Est-ce que la guerre s’étendra rapidement vers l’ouest de l’Ukraine ? Dans ce cas nous aurons des flux massifs de réfugiés parce que de nombreux Ukrainiens (provenant des zones cibles des attaques russes) se sont mis à l’abri dans cette région », a déclaré Filippo Grandi. La chute de la capitale ukrainienne Kiev serait également le déclencheur d’un vaste mouvement de réfugiés, a-t-il observé.

« Nous savons qu’il y a des centaines de milliers de personnes en mouvement, terrifiées, qui essaient de fuir les zones de combat et de se réfugier tout d’abord à l’intérieur de l’Ukraine, dans des zones plus sûres surtout à l’ouest, mais ça se rétrécit et donc l’espace de sécurité est plus petit et les gens vont inévitablement essayer de passer les frontières », a dit Filippo Grandi sur France Inter. Pour l’instant, la majorité des réfugiés ukrainiens ont gagné la Pologne ou d’autres pays limitrophes comme la Roumanie, la Moldavie, la Hongrie et la Slovaquie.

« Ils bougent déjà vers d’autres pays (…) Il y a une espèce de distribution naturelle des réfugiés ukrainiens qui vont là où ils ont des connexions », des amis ou de la famille susceptibles de les aider, a-t-il observé sur France Inter. « Ce qui nous inquiète beaucoup, c’est qu’il y aura bientôt une deuxième vague, on craint, de personnes qui auront beaucoup moins de ressources et de connexions, donc qui seront encore plus vulnérables », ce qui nécessitera selon lui davantage de solidarité de la part de tout le monde en Europe et au-delà.

Le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères, Josep Borrell, a prévenu lundi que l’Union européenne devait s’attendre et se préparer à accueillir cinq millions de réfugiés ukrainiens cherchant à fuir la guerre.

Articles populaires