Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Emmanuel Macron échange avec des citoyens à Pau, au lendemain de la présentation de son programme

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

13h46 : « Moi présidente de la République, je ne le prendrai pas comme ministre. »

Après que le chef de l’Etat a dit ne pas « exclure » d’intégrer Valérie Pécresse dans son futur gouvernement en cas de victoire, la candidate de droite fait savoir qu’il n’aurait aucune chance dans un exécutif LR. « Où voulez-vous qu’on le prenne ? » ironise-t-elle, jugeant que le bilan du président le disqualifie pour divers ministères.

13h37 : Direction Pau (Pyrénées-Atlantiques), où notre journaliste Clément Parrot suit l’échange entre le candidat Emmanuel Macron et des lecteurs de la presse quotidienne régionale.

12h03 : Il est midi, que retenir de l’actualité ?

• Le président russe accuse l’Ukraine de « faire traîner » les pourparlers. Hier, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a accusé la Russie de « faire semblant » de négocier. Suivez la situation dans notre direct.

• Notre journaliste Clément Parrot se trouve à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où Emmanuel Macron poursuit sa campagne. Le président-candidat doit répondre à une douzaine de questions posées par des lecteurs choisis par La République des Pyrénées et Sud-Ouest. Suivez la campagne dans notre direct.

• Un protocole de sortie de crise rédigé par les nationalistes corses a été soumis au ministre de l’Intérieur hier soir, a appris franceinfo. Ce document officiel met par écrit les engagements de l’Etat de ces derniers jours, alors que Gérald Darmanin termine aujourd’hui son déplacement sur l’île.

• Soixante ans après l’indépendance de l’Algérie, les acteurs et héritiers de cette guerre peinent à s’entendre autour d’une histoire douloureuse et conflictuelle. Franceinfo a interrogé l’historien Benjamin Stora, auteur d’un rapport sur ces questions mémorielles.

11h47 : Notre journaliste Clément Parrot se trouve à Pau (Pyrénées-Atlantiques), où Emmanuel Macron poursuit sa campagne.

10h40 : « J’ai trouvé l’exercice assez poussif. On avait le sentiment qu’Emmanuel Macron se débarrassait d’une corvée. »

Marine Le Pen a sévèrement jugé sur France Inter la présentation du programme d’Emmanuel Macron. « On ne sentait pas le plaisir qu’il pouvait avoir à concevoir un projet pour les cinq prochaines années. On a l’impression que tout ça a été fait à la va-vite », a jugé la candidate d’extrême droite.

09h49 : Christophe Castaner, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, tente de préciser la proposition d’Emmanuel Macron de conditionner le versement du RSA à une contepartie de 15 à 20 heures de travail. Cette réforme prendra « en compte la réalité d’une situation personnelle », assure l’ancien ministre de l’Intérieur. « Une mère isolée qui a deux enfants ne doit pas avoir les mêmes contraintes et les mêmes objectifs que quelqu’un qui est disponible, célibataire et cherche une formation, nous devons adapter cela », dit-il sur France Inter.

09h18 : Eric Zemmour, Anne Hidalgo et Nicolas Dupont-Aignan ont participé, hier soir, à l’émission « Elysée 2022 » sur France 2. Dans cet article, nous vérifions neuf de leurs affirmations.


(THOMAS COEX / AFP)

09h11 : Il est un peu plus de 9 heures, voici les principaux principaux titres :

• Le ministère russe de la Défense annonce que l’armée russe et ses alliés séparatistes combattent désormais dans le centre-ville de Marioupol, port assiégé du sud de l’Ukraine. Suivez la situation dans notre direct.

• Trois candidats à la présidentielle ont participé à l’émission « Elysée 2022 » sur France 2, hier soir. Eric Zemmour a ouvert le bal, suivi d’Anne Hidalgo, puis de Nicolas Dupont-Aignan. Ils ont fait des déclarations qui méritaient quelques vérifications. Nous revenons sur neuf affirmations.

• Réforme du RSA, « simplification » de l’hôpital, retraite à 65 ans… Emmanuel Macron a dévoilé son programme pour l’élection présidentielle, dont le premier tour est prévu dans 24 jours. Le président sortant évalue le coût de ses propositions à « 50 milliards d’euros » d’ici à 2027.

• Un protocole de sortie de crise rédigé par les nationalistes corses a été soumis au ministre de l’Intérieur hier soir, a appris franceinfo. Ce document officiel met par écrit les engagements de l’Etat de ces derniers jours, alors que Gérald Darmanin termine aujourd’hui son déplacement sur l’île.

08h53 : Le gouvernement, lui, défend la proposition du président sortant. « Trop souvent le RSA est une impasse », dit sur franceinfo Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. « Aujourd’hui, quand on tombe au RSA, c’est un aller simple vers la précarité », fait valoir le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

08h49 : Sans surprise, la proposition d’Emmanuel Macron de conditionner le RSA à 15 ou 20 heures de travail est très discutée, ce matin. « C’est une arnaque empruntée au programme du Medef », juge sur franceinfo Fabien Roussel, le candidat communiste à la présidentielle.

08h39 : Fabien Roussel, le candidat communiste à la présidentielle, est l’invité de franceinfo. Ecoutez et regardez son interview en direct par ici.

(FRANCEINFO)

08h34 : Bonjour @l’indecise. Vous pouvez déjà trouver sur franceinfo.fr plusieurs articles comparant les programmes des candidats :

• sur le pouvoir d’achat

• sur le nucléaire et l’avenir des centrales françaises

• sur la réforme du système des retraites

Plus largement, vous trouvez tous nos articles analysant les programmes des candidats par ici.

08h36 : Bonjour. Existe-t-il une plateforme de comparatif des programmes des candidats ? Sinon auriez-vous une liste des liens internet de chacun pour aller les consulter plus facilement ? Je suis malvoyante et pour moi c’est la croix et la bannière pour dénicher sur la toile LE lien officiel de chaque programme. Leurs effets d’annonces dans les médias ne me satisfont guère. Merci de votre aide, et de votre travail, de votre présence permanente. Belle journée à vous.

08h08 : « Il faut que ça pète par en bas. Il faut qu’on arrive à faire de la politique tous les jours, c’est pas seulement quand on vote », déclare Philippe Poutou, qui explique « l’utilité » de sa candidature.

08h10 : Philippe Poutou, candidat du NPA, est l’invité des « 4V » sur France 2. « On ne veut pas que l’élection se joue entre les gros candidats des riches. L’élection n’est pas démocratique, on est là pour le dire », déclare-t-il.

(FRANCE 2)

07h39 : « Aujourd’hui, il n’y a pas d’accompagnement des personnes au RSA : que l’on commence par cela ! »

Pascal Brice, président de la Fédération des acteurs de la solidarité, réagit sur franceinfo à la proposition d’Emmanuel Macron de conditionner le versement du RSA à « l’obligation de consacrer 15 à 20 heures par semaine » à une activité facilitant l’insertion professionnelle.

07h39 : Parmi les affirmations vérifiées, celle du candidat d’extrême droite d’Eric Zemmour, qui affirme qu’un tiers des réfugiés venus d’Ukraine sont non Ukrainiens. Un chiffre repris par plusieurs personnalités soutiens d’Eric Zemmour, comme Nicolas Bay ou Marion Maréchal. Or c’est faux : le ministère de l’Intérieur a contredit ces chiffres auprès de nos confrères de Mediacités. Au 14 mars, 14 631 personnes étaient entrées en France depuis le 25 février et le début de la guerre. Parmi elles, 14 275 ont été enregistrées comme étant de nationalité ukrainienne, soit 97,5%. Les non-Ukrainiens représentaient 2,5 % des personnes accueillies en France, et non près d’un tiers.

Retrouvez huit autres vérifications dans notre article.

07h37 : Au cours de l’émission politique de France 2, hier soir, les invités politiques ont fait des déclarations qui ont mérité quelques vérifications. Nous revenons sur neuf affirmations.

(THOMAS COEX / AFP)

07h13 : De nombreux titres de la presse quotidienne reviennent également sur le programme du président sortant :

• « Macron, candidat pour de bon », écrit Le Courrier picard.

• « Le président sortant est entré, parfois très en détail, dans les mesures qu’il veut mettre ne place en cas de réélection », écrit La Dépêche du Midi.

• « Le festival des promesses », tacle La Charente Libre.

07h02 : Sans surprise, le programme du candidat Emmanuel Macron, dévoilé hier, occupe de nombreuses unes ce matin.

• Le Parisien / Aujourd’hui en France titre sobrement.

• « Le changement dans la continuité », écrit Le Figaro.

• « Macron II dans le droit fil de Macron I », juge L’Opinion.

• « Macron saison 2, il y pense en nous rasant », pique Libération.

07h26 : Il est 6 heures et des poussières, faisons un premier rappel des titres pour commencer la journée :

• Trois candidats à la présidentielle ont participé à l’émission « Elysée 2022 » sur France 2, hier soir. Eric Zemmour a ouvert le bal, suivi d’Anne Hidalgo, puis de Nicolas Dupont-Aignan. Voici ce qu’il faut retenir de la soirée.

• Réforme du RSA, « simplification » de l’hôpital, retraite à 65 ans… Emmanuel Macron a dévoilé son programme pour l’élection présidentielle. Le président sortant évalue le coût de ses propositions à « 50 milliards d’euros » d’ici à 2027.

• Nouvelle escalade verbale. Joe Biden hausse le ton contre Vladimir Poutine et le compare à « un dictateur meurtrier » et à « un pur voyou ». Pendant ce temps, Emmanuel Macron s’est de nouveau entretenu dans la soirée avec Volodymyr Zelensky.

• Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a assuré en Corse engager « la parole de l’Etat » dans ses discussions avec les responsables nationalistes sur une possible autonomie de l’île. La justice a suspendu la peine d’Yvan Colonna pour « motif médical ».

A lire aussiSujets associés

Articles populaires