Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

des violences éclatent à Bastia, en marge d’une manifestation en soutien à Yvan Colonna

Plusieurs milliers de personnes ont afflué à Bastia (Haute-Corse), dimanche 13 mars dans l’après-midi, lors d’une manifestation en soutien à Yvan Colonna. Le militant indépendantiste corse, condamné à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac, a été victime début mars d’une agression en prison qui l’a laissé dans le coma. Des affrontements entre militants et forces de l’ordre ont éclaté en marge du rassemblement, dimanche en fin d’après-midi, et le centre des impôts a été incendié, rapporte France 3 Corse.

>> Retrouvez toutes les informations sur la manifestation à Bastia dans le direct de France 3 Corse

Les policiers ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes. Selon la préfecture, 7 000 manifestants ont pris part à la mobilisation. Les organisateurs ont évoqué 10 000 participants. Les échauffourées ont début devant la préfecture peu après 16 heures, lorsque 200 à 300 manifestants cagoulés ont jeté des cocktails Molotov en direction du bâtiment.

Les premiers incidents ont démarré devant la préfecture de Bastia. https://t.co/MvdtjwMC7z pic.twitter.com/n2Z3Imwnl0

— France 3 Corse (@FTViaStella) March 13, 2022

Les premiers incidents ont démarré devant la préfecture de Bastia. https://t.co/MvdtjwMC7z pic.twitter.com/n2Z3Imwnl0

— France 3 Corse (@FTViaStella) March 13, 2022

Aux alentours du palais de justice de Bastia, point de départ du cortège, les rues avaient été fermées avant la manifestation dimanche, par crainte d’éventuelles violences. Les banques avaient également été sécurisées, les distributeurs protégés par des panneaux en bois et les conteneurs à poubelles, régulièrement utilisés pour allumer des feux, enlevés. Juste avant le début de la manifestation, le procureur de Bastia avait annoncé qu' »environ 300 cocktails Molotov [avaient] été découverts » dans la ville, alors que des affrontements avaient opposé militants et policiers dans plusieurs localités corses ces derniers jours.

La manifestation à Bastia a été initiée par des syndicats étudiants nationalistes, rejoints par l’ensemble des partis nationalistes de l’île. Le week-end du 5 mars, un rassemblement similaire avait mobilisé 4 200 personnes à Corte, selon les autorités, et 15 000 selon les organisateurs. Des manifestations avaient eu lieu en Corse dès le lendemain de l’agression d’Yvan Colonna, qui réclamait depuis plusieurs années son transfert dans une prison de l’île. Le détenu radicalisé soupçonné de l’avoir frappé et étranglé a été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste », confiée au Parquet national antiterroriste.

Articles populaires