Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Cemac : baisse des réserves brutes du système bancaire

Les réserves brutes du système bancaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont reculé de 22,7 % (350,1 milliards de FCFA) pour s’établir à 1.189,4 milliards de FCFA (plus de 2 milliards USD) en août 2021, informe une note publiée le 15 mars 2022 par la banque centrale commune de la région (BEAC). Elle se situaient à 1.539,5 milliards en mai 2021.

Le maintien des injections actives de la Banque des États de l’Afrique centrale sur le marché monétaire conformément au plan de riposte à la Covid-19, indique l’institut d’émission, a contribué à la compensation de cette baisse avant les opérations monétaires.

En effet, explique-t-il, sur le compartiment de ses interventions, l’encours moyen des injections de liquidité a augmenté de 67,3 milliards, pour se situer à 608,3 milliards en août 2021. Ces concours sont constitués des avances au titre de l’opération principale d’injection de liquidité, dont l’encours moyen a légèrement reculé de 250 milliards à 246,9 milliards ; des crédits accordés au titre des opérations de maturité longue revenus de 101 milliards à 89,7 milliards entre les deux périodes ; de la facilité de prêt marginal dont le volume a progressé de 164,2 milliards à 204,9 milliards ; et (des avances octroyées via le guichet spécial de refinancement, profitant principalement à la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), qui s’est hissé à 66,7 milliards contre 25,7 milliards en mai 2021.

Les banques en déficit de constitution des réserves obligatoires en baisse

Pour leur part, le volume des réserves obligatoires à constituer par les assujettis a augmenté de 11,4 milliards au cours de la période de référence pour s’établir à 804,1 milliards à fin août 2021. Au titre du mois d’août 2021, l’encours moyen des réserves libres du système bancaire (991,4 milliards) a représenté 123 % des réserves requises contre 185,4 % un an auparavant. Cependant, précise la Banque centrale dans son rapport, le nombre d’établissements de crédit en déficit de constitution des réserves obligatoires est revenu de quatre à trois entre les deux périodes.

En rappel, le système financier de la Cemac comprend, à fin 2020, 51 banques dont 15 implantées au Cameroun, 11 au Congo, 9 au Tchad, 7 au Gabon, 5 en Guinée Equatoriale et 4 en République Centrafricaine.

Articles populaires