Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

au second tour, l’hypothèse Mélenchon

Forcément autour de Jean-Luc Mélenchon, on y croit plus que jamais, même si aucun sondage ne valide ce scénario à trois semaines du premier tour. « Les sondages nous sous-estiment », réplique un député.

Les stratèges de La France Insoumise s’intéressent particulièrement à deux profils d’électeurs. Ceux qui comptent s’abstenir – un tiers dans notre dernière enquête Ipsos- Sopra Steria. Et ceux qui ne sont pas encore sûrs à 100% de leur choix, ceux qui hésitent encore, y compris au sein même de l’électorat Marine Le Pen. « On est sur une période où les gens sont dans une grande incertitude », explique un Insoumis, convaincu que « des électeurs peuvent encore basculer du confins de l’extrême droite vers un vote Mélenchon sur des questions plus sociales ». De précieuses réserves de voix à l’approche du 10 avril…

>> Présidentielle 2022 : découvrez l’évolution des intentions de vote au premier tour, dans notre baromètre quotidien

« Si on est à touche-touche avec Marine Le Pen, affirme le même élu, ces gens reviendront vers nous. » Et les Insoumis ne sont pas les seuls à croire à cette hypothèse.

Chez Emmanuel Macron, on regarde aussi du coin de l’œil ce qui se passe autour de Jean-Luc Mélenchon. Son éventuelle qualification pour le second tour ? Pas exclue au QG du président-candidat, mais pas l’hypothèse la plus probable à ce stade. « Il lui faut siphonner Yannick Jadot et Anne Hidalgo, dont les réservoirs sont déjà peu remplis, détaille un macroniste, et qu’en parallèle Marine Le Pen baisse en fin de course. » Or elle est en dynamique.

« Mais en trois semaines, les lignes peuvent encore bouger », met en garde le même. D’autant que le jour du vote réserve, en lui-même, son lot de surprises : avec une abstention plus forte que prévue, par exemple.

« Moins ça vote, plus Mélenchon a ses chances », glisse un membre de la campagne Macron, prenant l’exemple des régionales de juin dernier, quand l’électorat du Rassemblement national avait boudé les urnes. Chez le président sortant, on considère que la participation sera le juge de paix, pour la seconde place.

Articles populaires