Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Anne Hidalgo « scandalisée » par cette campagne où « le bruit et la fureur » règnent

Anne Hidalgo, qui s’exprimait mardi sur France Inter, regrette que la vie politique soit devenu un lieu où « l’injure occupe l’espace sur les idées ».

Article rédigé par

Publié le 29/03/2022 09:43

Mis à jour le 29/03/2022 12:16

Temps de lecture : 1 min.

Anne Hidalgo, candidate socialiste à la présidentielle, se dit « scandalisée » mardi 29 mars sur France Inter des propos scandés par des partisans d’Éric Zemmour lors du meeting du candidat Reconquête! au Trocadéro ce dimanche. Des cris « Macron assassin » qu’Éric Zemmour n’a pas stoppés alors qu’il « devait immédiatement réagir », selon Anne Hidalgo.

>> « Macron assassin » : on vous résume la passe d’armes entre Eric Zemmour et Emmanuel Macron en cinq actes

Pour elle, Éric Zemmour est un « guignol » qui « montre encore à quel point il est incapable d’assumer une quelconque responsabilité y compris celle d’arrêter ce type de propos » dont elle regrette qu’ils occupent « plus d’espace » que le fond du débat. Plus globalement, Anne Hidalgo se dit scandalisée par cette campagne « où le bruit et la fureur » règnent.

« Dans cette campagne on aura surtout entendu le bruit, la fureur, les excès, les injures car certains ont transformé le débat politique en ce débat calamiteux. »

Anne Hidalgo

à France Inter

« La vie politique suppose le respect et c’est à nous, les candidats, les responsables politiques, d’imposer ce respect dans la façon dont on se comporte », indique la candidate socialiste.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires