Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Si elle était présidente, Nathalie Arthaud assure que « le gouvernement serait élu par l’ensemble de travailleurs et travailleuses »

Publié le 19/02/2022 17:09

Mis à jour le 19/02/2022 17:30

France 2

Article rédigé par

Jusqu’au premier tour de la présidentielle, le 13 Heures de France 2 donne chaque week-end la parole aux candidats, avec la séquence « Si j’étais président(e) ». Ce samedi 19 février, Nathalie Arthaud, candidate du parti Lutte Ouvrière, est en direct de Pantin, en Seine-Saint-Denis.

En cas d’élection à la présidence de la République, la première décision concrète de la candidate Lutte Ouvrière, Nathalie Arthaud, serait l’abolition du secret des affaires. « Car les actionnaires se cachent derrière ce secret pour faire ce qu’ils veulent en fonction de leur profit, et pour prendre des décisions contraires aux interêts des travailleurs », dit la candidate, qui ferait voter une loi obligeant les grandes entreprises « à mettre à disposition des salariés toute leur comptabilité ».

Si Nathalie Arthaud devait mener une réforme emblématique tout au long de son quinquennat, ce serait « surtout une situation de grande mobilisation ». J’appellerais les travailleurs dans les entreprises à recenser les emplois qu’il y a à créer », affirme-elle. Si elle était élue présidente de la République, « il n’y aurait plus de président tout-puissant, déclare la candidate. Le gouvernement serait élu par l’ensemble de travailleurs et travailleuses ». Pour redonner du pouvoir d’achat aux Français, Nathalie Arthaud propose enfin de « prendre sur les profits pour augmenter les salaires ».

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires