Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Perpignan : le bâtiment des Dames de France revient officiellement dans le giron de la mairie

Les locaux qui doivent accueillir l’Ecole 42 et des futurs commerces ont été officiellement vendus par la Caisse des Dépôts et Consignation à la Ville de Perpignan. 

C’est signé. La municipalité de Perpignan a concrétisé comme attendu ce mercredi 2 février l’achat du bâtiment des Dames de France pour la somme de trois millions d’euros. Cet investissement doit permettre l’installation à l’automne de l’Ecole 42 et d’une première promotion de 150 élèves. À cet effet, la municipalité va entreprendre dans les semaines qui viennent les travaux de mise aux normes du plateau accueillant la formation sur un étage. 

A lire aussi :
Perpignan : ces start-up qui saluent la possible arrivée de l’école 42 aux Dames de France

« Désormais propriétaire des lieux, la Ville va donc pouvoir s’atteler à donner à nouveau vie à ce bâtiment stratégique et en faire un des hauts lieux du développement économique de Perpignan », a témoigné le maire Louis Aliot lors de la signature de l’acte authentique d’achat en présence de Caroline Cartallier, directrice régionale adjointe de la Banque des Territoires Occitanie, et Pierre-Charles Devouassoud, directeur du pôle immobilier Caisse d’épargne Languedoc Roussillon. 

Signature de l’achat des Dames de France en présence du maire Louis Aliot, de Caroline Cartallier, directrice régionale adjointe de la Banque des Territoires Occitanie et de Pierre-Charles Devouassoud, directeur du pôle immobilier Caisse d’épargne Languedoc Roussillon.
D.R – D.R

Concernant le reste des locaux rendus disponibles par le départ de la Fnac à l’automne 2019, les pistes de la municipalité sont le développement de projets axés sur les nouvelles technologies alors que le rez-de-chaussée doit reprendre une activité commerciale.

A lire aussi :
Avec la fermeture aux Dames de France, Nature et Découvertes c’est fini dans les Pyrénées-Orientales

À noter que les Dames de France font donc leur retour dans le giron municipal. Au début des années 2000, la Ville avait cédé avec un bail emphytéotique les lieux à la Caisse des Dépôts, permettant alors l’installation de la Fnac en entrée de Ville, quinze ans après la fermeture du grand magasin portant le nom des lieux. 

A lire aussi :
Rachat des Dames de France par la Ville de Perpignan : « Un bonus », pour les commerçants voisins

A lire aussi :
Rachat des Dames de France par la Ville de Perpignan : « Transformer le splendide bâtiment en un lieu de vie et de formation centré sur la jeunesse autour de l’Ecole 42 »

 

Articles populaires