Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Marine Le Pen passe à l’offensive face à Eric Zemmour

Publié le 04/02/2022 23:05

FRANCE 3

Article rédigé par

C. Motte, C. Demangeat, M. Barrois, S. Karwin –

France 3

France Télévisions

À 65 jours de l’élection présidentielle, c’est un duel à distance qui se tient à l’extrême droite entre Marine Le Pen et Eric Zemmour. À la veille de son premier grand meeting de campagne à Reims (Marne), samedi 5 février, la candidate du Rassemblement national affirme voir quelques nazis dans l’entourage d’Eric Zemmour. Ce dernier lui répondra sans doute lors de son meeting à Lille (Nord), le même samedi.

Jusqu’à présent, Marine Le Pen avait épargné Eric Zemmour. Désormais, elle l’attaque frontalement. Dans les colonnes du Figaro, elle s’en prend à ce qu’elle appelle son « communautarisme » : « Il y a les catholiques traditionalistes, les païens, et quelques nazis ». Une allusion à d’anciens membres du Front national que l’on retrouve aujourd’hui chez Eric Zemmour. C’est aussi l’analyse de son porte-parole, Sébastien Chenu.

Ces dernières semaines, le Rassemblement national a perdu plusieurs de ses élus qui ont rallié Eric Zemmour. Aujourd’hui, la candidate du RN dit avoir écarté certains amis gênants. C’est une preuve de la « dédiabolisation » réelle de son parti selon Jean-Yves Camus, codirecteur de l’observatoire des radicalisés politiques de la Fondation Jean Jaurès. Samedi 5 février, le match se jouera à distance entre Marine Le Pen, en meeting à Reims (Marne), et Eric Zemmour, à Lille (Nord). 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires