Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

L’interdiction de la chasse aux mineurs « n’est pas un sujet porté par le gouvernement »

L’accident survenu dans le Cantal ce week-end a remis dans l’actualité la question de la chasse aux mineurs.

Ce samedi 19 février, une promeneuse de 25 ans, partie en balade dans les sous-bois avec son compagnon, a été tuée d’une balle tirée par une jeune chasseuse de 17 ans qui participait à une battue aux sangliers.

Ce tragique fait divers a remis au centre des débats certaines pratiques de la chasse notamment son autorisation aux mineurs.

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, s’était dit, ce mardi 22 février sur France Bleu Occitanie, « favorable à une réflexion collective sur l’interdiction de la chasse aux mineurs ». Elle avait aussi évoqué des « jours sans chasse » décidés « territoire par territoire ».

Interrogé, ce mercredi midi, lors de son point presse hebdomadaire, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a indiqué que le sujet n’avait pas été évoqué lors du Conseil des Ministres organisé dans la matinée. Il a rappelé que « la priorité était de faire respecter les règles et ça passe par une meilleure information et une sensibilisation des chasseurs aux mesures prises en ce sens en 2019 et dont l’application doit être accélérée ».

Quant à l’interdiction de la chasse aux mineurs, Gabriel Attal a indiqué que « ça n’était pas un sujet porté par le gouvernement mais qu’il est favorable au débat s’il y en a un ». « C’est d’ailleurs ce que ma camarade Barbara Pompili a dit en indiquant qu’elle souhaitait que le débat s’ouvre sur ces questions ».

Concernant l’accident de chasse de ce samedi dans le Cantal, la chasseuse de 17 ans soupçonnée d’être l’auteure du tir accidentel a été mise en examen ce mardi pour « homicide involontaire » et placée sous contrôle judiciaire.

Articles populaires