Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

L’hiver est-il déjà sur le déclin ? Un « super anticyclone » bloqué sur l’Europe favorise un temps printanier pour les prochaines semaines

Le « super-anticyclone » qui domine depuis plusieurs semaines est déjà considéré comme le plus puissant enregistré depuis ces 30 dernières années sur la péninsule ibérique et la France, et les prévisions n’indiquent pas de précipitations importantes pour le reste de l’hiver 2022.

Malgré quelques coups de vent comme celui enregistré ces derniers jours et des températures basses, c’est un temps calme, anticyclonique, qui domine largement en France depuis la fin du mois de décembre 2021.

Une situation propice à un ensoleillement en hausse et des précipitations en baisse. Et ce n’est pas fini. 

 

ud83dudcc8 Après un bref intermède perturbé, l’anticyclone atlantique va se renforcer de plus belle ces prochains jours et devrait régner au moins durant la première quinzaine de février… Une configuration qui s’éternise depuis le 10 janvier. (via https://t.co/yqwnzuLdMh) pic.twitter.com/KWvhqhXawV

— Guillaume Séchet (@Meteovilles) February 1, 2022

Le blocage anticyclonique devrait en effet se maintenir encore plusieurs semaines et devrait même apporter de l’air de plus en plus doux en altitude. De plus nous arrivons en février avec un soleil plus haut et qui chauffe davantage. D’où les conditions douces qui touchent actuellement le pays et une partie de l’Europe. 

u2600 Avec un anticyclone solidement installé en janvier, de nombreux #records d’ensoleillement ont été battus dans le sud du pays avec parfois + du double de la normale. À #Mende ou #Millau, le cumul enregistré depuis le 1er/01 est même supérieur à la normale du mois d’avril ! @LCI pic.twitter.com/O4h7FySOPE

— Guillaume Woznica (@GWoznica) January 31, 2022

En termes de pluviométrie, les niveaux restent forcément très faibles. Les quantités de précipitation ne devraient pas évoluer d’ici les trois prochaines semaines puisque l’anticyclone sera à nouveau « scotché » sur l’Europe de l’ouest et du nord-ouest. Par conséquent, les hautes pressions font barrage aux perturbations atlantiques qui lorsqu’elles parviennent à s’infiltrer arrivent avec une activité pluvieuse diminuée.

Deux épisodes de dépression ont pour l’instant été observés depuis le début de l’année 2022. Et globalement, les cumuls sont très déficitaires au regard de la norme pour un mois de janvier. Une situation qui devrait durer au moins pour la première moitié de février.
 

Articles populaires