Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

L’hebdo des devises de l’Afrique (avec AZA)

La guerre en Ukraine pèse sur les devises africaines. Le Naira bousculé par le chaos portuaire. Le CEDI perd du terrain face au dollar. Le Rand se rebiffe. La livre égyptienne immunisée par le vaccin chinois. Le Shilling kenyan accuse le pétrole cher. Vents contraires sur le shilling ougandais. Le Shilling Tanzanien mise sur le gaz. Le Shilling Ougandais mise sur l’Europe. Voici les tendances des principales devises de l’Afrique sur la semaine du 28 février au 06 mars 2022présentées par AZA Finance, le plus important courtier non bancaire en devises en Afrique, avec un volume de transactions de plus de 1 milliard de dollars par an.

La guerre en Ukraine pèse sur les devises africaines

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a fait monter les prix du pétrole à leur niveau le plus élevé en huit ans, ce qui a accru la pression sur les économies africaines importatrices de pétrole comme le Kenya où le shilling est tombé à son niveau le plus bas cette semaine. Entre temps, les pays africains, dont la Tanzanie, le Nigeria, l’Algérie et le Mozambique, pourraient être en mesure de stimuler les exportations de gaz et de pétrole vers l’Europe et ailleurs, étant donné les perturbations soutenues des approvisionnements en provenance de la Russie. Alors que le commerce Afrique-Russie, qui s’élevait à 20 milliards de dollars d’importations et d’exportations l’an dernier, est susceptible de diminuer, l’impact le plus important pour la plupart des Africains pourrait être une nouvelle augmentation du prix des aliments, en partie parce que l’Ukraine est l’un des plus grands exportateurs de blé, surtout au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Michael Nderitu Chief Risk Officer, AZA.

Le Naira stable tandis que le chaos portuaire équilibre la hausse du pétrole

Le Naira était inchangé par rapport au dollar sur le marché non officiel cette semaine, se négociant à 575. Les protestations au sujet d’un nouveau système d’évaluation des numéros d’identification des véhicules ont causé des retards dans les ports de Lagos, et on s’attend à d’autres embouteillages à mesure que de nouveaux véhicules arriveront. Les agents de compensation affirment que le nouveau système a considérablement augmenté les droits à l’importation, ce qui rend difficile de dégager les véhicules des ports, ce qui pourrait avoir des répercussions économiques plus les manifestations se poursuivent. La perturbation contrecarre les effets de la hausse des prix du pétrole causée par la guerre en Ukraine. Nous nous attendons à ce que le taux non officiel demeure à ce niveau au cours de la semaine à venir.

Le CEDI recule face au dollar

Le CEDI a encore perdu du terrain par rapport au dollar, passant de 6,560 à 6,619 à la clôture de vendredi dernier, soit une dépréciation de 0,9 %. Cette tendance à la baisse est attribuable à une demande accrue de dollars qui dépasse l’offre. Dans ce contexte, la Banque du Ghana a ordonné aux banques et aux courtiers de ne pas négocier au-dessus du taux officiel. Afin de faire face à la dépréciation du Cedi, le gouvernement a été conseillé par certains experts d’évaluer et de surveiller le rapatriement des revenus par les entreprises étrangères opérant au Ghana, ainsi que de mettre en place des mesures pour réglementer l’argent envoyé hors du pays par les Ghanéens riches pour payer les frais de scolarité à l’étranger, les factures d’hôpital et d’autres services, selon un rapport de l’agence de presse du Ghana cette semaine. Nous nous attendons à ce que la pression actuelle sur le Cedi se poursuive à court terme.

Soldes budgétaires optimistes pour le Rand

Le Rand s’est renforcé par rapport au dollar cette semaine, se négociant à 15,03 contre 15,12 à la clôture de vendredi dernier. Dans son premier discours sur le budget de cette semaine, le ministre des Finances, Enoch Godongwana, a souligné que le Fonds d’aide sociale dans le cadre de la COVID-19 serait prolongé de 12 mois en raison des revenus supplémentaires provenant de la hausse des prix des produits de base. Entre-temps, le gouvernement a abaissé de 4,5% les tranches d’imposition et les remboursements de l’impôt sur le revenu des particuliers dans le but de compenser l’effet de l’inflation qui pousse les personnes à revenu vers des tranches d’imposition plus élevées. Le discours du budget a également souligné que l’impôt sur le revenu et la perception de la TVA étaient plus élevés que prévu, tandis que les revenus et les bénéfices des sociétés ont résisté. Le contexte intérieur robuste devrait aider à protéger le Rand contre l’impact de la hausse des prix du pétrole dans les prochains jours.

La santé de la livre égyptienne est liée aux pourparlers sur les vaccins avec la Chine

La livre a continué de se négocier dans une fourchette étroite de 15,71 à 15,74 contre le dollar au cours de la semaine dernière. Les responsables égyptiens et chinois doivent tenir des pourparlers avant la fin du mois au sujet des exportations potentielles de vaccins sinovac contre la COVID-19 qui seront produits en Égypte et envoyés à d’autres pays africains. Le pays a déjà produit environ 30 millions de doses de Sinovac et négocie actuellement avec AstraZeneca pour fabriquer son vaccin localement. Entre-temps, l’Égypte prévoit de lancer un nouvel appel d’offres pour l’importation de blé dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et de la perturbation potentielle des marchés céréaliers. L’Égypte s’attend à ce que les importations de blé diminuent cette année en raison des efforts qu’elle a récemment déployés pour stimuler la production locale. Nous nous attendons à ce que la livre se maintienne au-dessous de 15,75 dans les semaines à venir.

Le Shilling kényan atteint un nouveau creux pétrolier

Le Shilling s’est affaibli pour atteindre un nouveau record de creux par rapport au dollar, s’échangeant à 113,80/114,40 contre 113,60/114,20 à la clôture de la semaine dernière. La dernière série de pressions est survenue alors que les prix mondiaux du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis 2014, ce qui a fait grimper les coûts des importations et entraîné une inflation. Les réserves de change du Kenya ont encore baissé, passant d’un peu moins de 8,2 milliards de dollars la semaine précédente à 8,13 milliards de dollars, ce qui est suffisant pour couvrir 4,97 mois d’importations. L’escalade du conflit en Ukraine et les sanctions anti-Russie sont susceptibles de conduire à plus de pression sur le Shilling dans les prochains jours.

Collecte de fin de mois pour soutenir le Shilling ougandais

Le Shilling ougandais s’est légèrement déprécié cette semaine, se négociant à 3510/3520 contre
3500/3510 à la fin de la semaine dernière, la demande des importateurs en dollars l’emportant sur les entrées. Le Président Yoweri Museveni a appelé cette semaine l’Europe à ouvrir son marché aux produits alimentaires africains pour aider à améliorer les revenus des agriculteurs, lors d’une réunion avec le secrétaire d’État norvégien au développement international, Bjorg Sandkjaer. Nous nous attendons à ce que le Shilling se stabilise à son niveau actuel grâce aux rentrées de fonds du dollar à la fin du mois.

L’investissement stimule les perspectives du Shilling tanzanien

Le Shilling s’est légèrement affaibli par rapport au dollar cette semaine, passant de 2308/2318 à
2311/2321 à la fin de la semaine dernière. Le Président Samia Suluhu Hassan a déclaré cette
semaine dans une interview avec The Africa Report que les tensions en Ukraine contribuent à
susciter l’intérêt européen pour le gaz de la Tanzanie. Dans le même temps, la Commission
européenne a annoncé un don de 425 millions d’euros à la Tanzanie pour financer divers projets
de développement au cours des trois prochaines années, notamment la numérisation, les villes
vertes et l’égalité des sexes. Le gouvernement a également signé avec la Banque mondiale deux
accords de prêts concessionnels d’une valeur de 650 millions de dollars pour améliorer les
systèmes d’éducation et d’administration foncière. Ces entrées d’investissements, associées aux
recettes d’exportation de l’or, des produits manufacturés et du tourisme, devraient soutenir le
Shilling à court terme.

Articles populaires