Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Lézignanais : un projet culturel d’ensemble se dessine

À l’initiative du président André Hernandez, tous les acteurs culturels du territoire de la communauté de communes étaient invités à une réunion de travail, mardi 1er février dernier à l’Espace culturel de Ferrals.

Soucieux de peaufiner le projet de territoire de la communauté de communes de la région lézignanaise Corbières et Minervois (CCRLCM), le président André Hernandez avait convié en début de semaine tous les acteurs culturels (élus délégués, représentants d’associations, responsables d’équipements, etc.) afin de réfléchir à des pistes, et au schéma culturel des années à venir.

A lire aussi :
Lézignan-Corbières : l’Espace Gibert, un lieu dédié à l’art et la culture

À ses côtés, Gérard Barthez, maire de Ferrals et vice-président en charge de la culture, Géraldine Gimbert, responsable du service culture de la CCRLCM, et Alan Molle, programmateur culturel. Avant de commencer, ils ont présenté en détail la politique culturelle actuelle, et tout ce qui est proposé par les trois entités principales de l’interco : le conservatoire, la médiathèque tête de réseau Milcom et l’Espace culturel des Corbières.

« En amont, nous avions envoyé des questionnaires dans les communes et les associations, explique le président, afin de comprendre comment les acteurs perçoivent la politique culturelle intercommunale actuelle, et quelles améliorations pouvaient y être apportées ». Grâce à cette initiative, de nombreux points positifs ont été collectés (concerts du conservatoire délocalisés, soutien à la création artistique, implication des communes etc.), mais également quelques points négatifs (conservatoire à réhabiliter, communication à améliorer, besoin de visibilité accru) et surtout de nombreuses suggestions qui ont permis une réunion très constructive.

« J’ai été très agréablement surpris par l’importante participation des acteurs culturels de tout le territoire, confie André Hernandez. Les principales associations étaient représentées, et ont pu prendre la parole pour détailler leur activité, comme Convivencia, Jazz à Conilhac, Euroculture ou encore les MJC de Lézignan et Saint-André. Cela prouve que la culture est un axe important, transversal et qui rassemble et fédère les gens ».

A lire aussi :
« Former les jeunes à la culture » à Lézignan-Corbières

Tous les acteurs présents (près d’une centaine) ont participé à la discussion, et soulevé des pistes pour l’avenir. Parmi ces pistes, on peut noter le soutien de résidences d’artistes dans les villages, la décentralisation des enseignements artistiques, la diversification des activités proposées, le soutien accru à la culture occitane, l’encouragement des échanges intergénérationnels ou encore l’accompagnement à la création de ciné-clubs dans les villages. En parallèle, la création d’un réseau entre les différents acteurs culturels, pour plus de coordination et de partage, et une communication plus aisée, a été décidée. Une nouvelle réunion a d’ores et déjà été actée dans quelques mois, afin de concrétiser ces perspectives.

Articles populaires