Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Le FMI tient une mission pour la poursuite des discussions avec les autorités tunisiennes

Le Fonds monétaire international (FMI) tient une mission en mode virtuel en Tunisie à partir du lundi 14 février. Objectif, poursuivre les discussions avec les autorités du pays qui ont sollicité, en novembre dernier, un appui de l’institution.

Les deux parties ont eu des discussions techniques axées sur les défis économiques immédiats, les priorités du pays et les réformes à mettre en œuvre pour sortir le pays de la crise au cours des derniers mois, informe Gerry Rice, le porte-parole du Fonds. Ajoutant que ces discussions sont toujours en cours, avec en ligne de mire un nouveau programme de financement.

Avec une dette publique d’environ 100% du PIB à fin 2021, les autorités tunisiennes espèrent conclure un nouveau programme d’aide d’ici la fin du premier trimestre 2022 avec le FMI. Ce dernier, dans les discussions qui se tiennent du 14 au 22 février 2022, voudrait savoir les intentions des autorités tunisiennes en matière de réformes économiques. Les deux parties pourraient donc entrer dans le vif des discussions.

Dans un communiqué publié en début de mois, le conseil d’administration de la Banque centrale de Tunisie a déclaré que ces « réformes structurelles » devraient « booster la croissance économique et assurer une gestion budgétaire saine qui donne accès aux ressources extérieures nécessaires pour le financement du budget de l’Etat pour 2022 et éviter tout recours au financement monétaire dont les conséquences seraient préjudiciables à la stabilité monétaire et financière ».

Après une crise en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, l’économie tunisienne s’est contractée de près de 9% du PIB en 2020, et a enregistré une croissance d’un peu plus 3% en 2021.  

Articles populaires