Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

le chargé de projet de Christiane Taubira regrette « un blocage des parrainages » par le Parti socialiste

Christian Paul, chargé de projet de Christiane Taubira, déplore lundi 14 février sur franceinfo « un blocage des parrainages » de la candidate de gauche à la présidentielle par les élus socialistes, alors qu’elle n’en comptait la semaine dernière que 47 sur les 500 requis. Il assure que son équipe ira « chercher ces parrainages avec les dents » pour lui permettre de se présenter.

franceinfo : Cette mise en retrait du Parti radical de gauche, est-ce une surprise ?

Christian Paul : Avant comme après la Primaire populaire, qui a été un moment où plus de 400 000 personnes ont fait le choix de Christiane Taubira, on a assisté à des campagnes de dénigrement de cette initiative citoyenne, à des tentatives d’intimidation et de verrouillage des parrainages tout au long de la semaine dernière. Les radicaux de gauche ont tiré leur conclusion. Nous en tirons avec Christiane Taubira la conclusion qu’il faut continuer cette très belle campagne. C’est une campagne qui, à gauche, va se jouer en grande partie en dehors des partis politiques parce qu’ils n’ont pas réussi à se réunir. Les citoyennes et les citoyens qui ont des valeurs, qui mènent des combats, qui parfois désespèrent de la gauche, mais qui veulent néanmoins qu’elle ait son mot à dire dans cette élection présidentielle, ils voulaient une candidature commune. Dès lors que ça n’est pas possible, doivent-ils se taire, s’abstenir, déserter le combat politique ? Non. Il y a aujourd’hui une candidate qui est une candidate pour la justice, qui fait le choix de ne pas être otage des partis politiques. C’est exigeant, c’est difficile, mais nous allons mener cette deuxième étape de la campagne avec beaucoup d’enthousiasme, parce qu’elle a ce réservoir d’enthousiasme dans le pays. Samedi à Créteil, c’était le meeting le plus fervent de sa campagne avec 70% ou 80% de jeunes qui étaient là pour l’écouter et l’applaudir.

Christiane Taubira n’a que 47 parrainages : c’est loin des 500 nécessaires !

C’était la semaine dernière. Il y en aura davantage ce mardi avec le nouveau comptage du Conseil constitutionnel, et évidemment encore plus jeudi 17 février. Effectivement, c’est difficile, pour beaucoup de candidats.

« Est ce que ce système des parrainages, à l’heure des investitures citoyennes, est une bonne formule ? Certainement pas. Elle s’avère être plutôt un blocage qui peut devenir un déni de démocratie. »

Christian Paul, chargé de projet de Christiane Taubira

à franceinfo

J’en appelle aux maires de France, pas seulement d’adhérer au projet de Christiane Taubira, mais d’abord de lui permettre d’être candidate, de parrainer cette candidate qui est une femme libre, une femme d’Etat et une femme de combat. Aujourd’hui, nous allons devoir redoubler d’énergie, mais nous irons chercher ces parrainages, pardonnez l’expression, « avec les dents », et nous aurons 500 parrainages le 4 mars 2022.

Le PS fait-il de l’obstruction sur les parrainages pour Christiane Taubira ?

Il ne fait pas « un peu » d’obstruction. Anne Hidalgo n’a pas caché son souhait d’empêcher la candidature de Christiane Taubira par le blocage des parrainages. Je le regrette. Je ne reconnais pas d’ailleurs Anne Hidalgo dans ces manœuvres, ça ne lui ressemble pas, mais toujours est-il que son entourage et elle s’y sont employés. Ca ne grandit personne, ça abîme tout le monde, ça abîme la gauche. J’espère que les comités Taubira 2022 et les collectifs de la Primaire populaire iront aussi rencontrer les élus de leurs territoires pour leur demander un coup de pouce citoyen et démocratique pour permettre à cette candidature d’être au rendez vous de l’histoire dans quelques semaines.

Articles populaires