Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

le « 8h30 franceinfo » de Jean-Baptiste Moreau

Le président de la République a inauguré samedi 26 février le 58e Salon de l’Agriculture, porte de Versailles à Paris. Emmanuel Macron en a profité pour évoquer la guerre en Ukraine : « De manière certaine il y aura des conséquences dans nos exportations pour les grandes filières », comme celles du vin, des céréales et de l’alimentation du bétail, a-t-il averti.

>> Guerre en Ukraine : suivez l’évolution de la situation dans notre direct

Invité de franceinfo depuis le Salon de l’Agriculture, le député LREM de la Creuse Jean-Baptiste Moreau a confirmé que la situation en Ukraine va faire peser un risque de spéculation et donc de flambée des prix des matières premières.

Guerre en Ukraine : « Il n’y aura pas de pénurie en France »

L’Ukraine « est le premier producteur d’éléments qui entrent dans la composition des engrais, notamment le phosphate », a expliqué Jean-Baptiste Moreau. La guerre entre la Russie et l’Ukraine, qui sont par ailleurs deux des principaux producteurs de céréales, fait donc peser « un risque de spéculation sur les marchés, voire de pénurie pour les pays qui dépendent beaucoup de cet approvisionnement, comme ceux du Maghreb ».

En revanche, selon le député de la Creuse, « il n’y aura pas de pénurie en France. Mais on ne peut pas exclure un risque de flambée des prix, et donc des conséquences pour les consommateurs. »

Campagne présidentielle : « Ça change tout »

Alors qu’Emmanuel Macron ne s’est toujours pas déclaré officiellement candidat, cette irruption d’une guerre en Europe « change tout », selon Jean-Baptiste Moreau. « Il sera difficile, estime-t-il, de faire campagne sur d’autres thématiques. Mais le débat démocratique ne doit pas être escamoté par la crise ukrainienne. Faire vivre la démocratie sera la meilleure réponse à Vladimir Poutine, qui exècre la démocratie. »

Articles populaires