Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

Jérémy Ferrari au théâtre Jean-Alary de Carcassonne : « Je suis un humoriste en colère ! »

Jérémy Ferrari présente son spectacle « Anesthésie générale » le 8 mars prochain à 20 h 30. Un one-man-show personnel, émouvant grinçant et surtout très drôle. Du grand Ferrari qui fait du bien.

Jérémy Ferrari, comment va la santé ?

Ça va très bien. Mon spectacle, c’est un mélange. Une critique globale du système de santé français, européen même, et une confession sur ce qu’il m’est arrivé, mon alcoolisme, ma tentative de suicide, mes maladies psychiatriques invisibles… Mais oui, aujourd’hui, je vais bien. Je fais du sport, je me nourris sainement, ma vie est cadrée. Quand j’ai écrit ce spectacle, ça faisait trois ans que j’étais clean.

Écrire un spectacle intitulé Anesthésie générale, dont le thème est la santé, en 2019 à quelques mois de la grève des urgentistes puis de la crise sanitaire… Vous avez du nez.

C’est un peu toujours pareil. J’écris Mes 7 péchés capitaux sur les religions monothéistes, puis arrivent les tensions communautaires, j’écris Vends 2 pièces à Beyrouth quelques mois avant les attentats du Bataclan… Je crois que je sens bien l’air du temps…

C’est une escroquerie !

Vous faites partie de ces humoristes qui disent des choses, qui ne se contentent pas de manier la blague sur les rapports hommes-femmes. C’est dans votre nature…

C’est un fait, je suis un humoriste engagé, un humoriste en colère ! J’ai toujours combattu l’injustice, l’homophobie, la misogynie, le rejet… Je profite de mes spectacles pour délivrer des informations au public, parce que je considère qu’aujourd’hui, l’information est opaque, cachée, diluée. Ce que je dis, c’est que le savoir, c’est le pouvoir. Et vous savez, moi, je n’ai pas fait d’études, alors j’ai cette facilité à vulgariser les choses, à les transmettre simplement au public.

La partie du spectacle sur l’homéopathie est vraiment hilarante. En fait, l’homéopathie, c’est du sucre…

Oui, du sucre remboursé par la Sécurité sociale. Vous savez, je ne dis pas ça comme ça, j’ai vraiment creusé le sujet. Alors, les gens ont bien le droit de prendre de l’homéopathie, c’est certain. Non, le problème, c’est qu’il y a une ONG (organisation non gouvernementale) qui s’appelle Homéopathe sans frontières et qui va vendre – et attention, je dis bien vendre !!! – des cachets dans les pays pauvres. Là, ça dépasse les bornes, c’est une escroquerie.

Les urgentistes faisaient grève avant le Covid, non ?

Portez-vous un regard sur la crise sanitaire et sa gestion ?

Je portais un regard sur le système de santé bien avant la crise du Covid. Ça fait bien longtemps qu’on laisse mourir les services publics, notamment celui de la santé. Ça fait des années, en France, que l’hôpital se meurt. Les soignants, les urgentistes faisaient grève avant le Covid, non ? L’hôpital est à l’agonie depuis bien longtemps. C’est une honte, un scandale. Quant à la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, elle fut catastrophique. En termes de communication, de démocratie…. Aujourd’hui, combien de troubles psychologiques, psychiatriques dans la population ? Les unités psychiatriques sont pleines. Les soignants, eux, ont fait ce qu’ils ont pu, mais les pouvoirs publics ont fait n’importe quoi. Le gouvernement a divisé, a favorisé la haine. Franchement, le pass sanitaire, je n’étais pas forcément contre, mais le pass vaccinal, quel scandale !

Êtes-vous hypocondriaque comme de nombreuses célébrités ?

Non. Je suis sain maintenant, je vous l’ai dit. Mais, je suis obsessionnel, alors évidemment, dès que j’ai une boule quelque part, je pense tout de suite au pire…  

Le 8 mars 2022 à 20 h 30 au théâtre Jean-Alary. Durée 2 h. Jérémy Ferrari sera également au Zénith de Montpellier le 12 novembre 2022. 

Point Accueil Culture billetterie
33 (0) 468 115 915 – [email protected]

 

 

Articles populaires