Free Delivery & 60-Day Returns* - Everyday!

de nombreux candidats n’ont toujours pas leurs 500 parrainages

Publié le 20/02/2022 22:19

Mis à jour le 20/02/2022 23:00

France 2

Article rédigé par

J-B.Marteau, A.Peyrout, C.Méral, N.Saint-Cricq, B.Garguy-Chartier, M.Barrois, P.Montels, O.Cuinat,C.Cormery –

France 2

France Télévisions

Et si Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou Christiane Taubira n’obtenaient pas leurs parrainages, et ne pouvaient se présenter à l’élection présidentielle ? Parmi les candidats en difficulté, plusieurs réclament une réforme du système. 

Des candidats de tous horizons, potentiellement qualifiés pour le second tour, ne sont toujours pas assurés d’obtenir les 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter. À 12 jours de la date limite, six candidats sont assurés de pouvoir se présenter au suffrage des Français.  D’autres ont quasiment leur billet en poche, mais beaucoup sont incertains. La participation de Christiane Taubira, qui ne comptabilise que 86 signatures, semble ainsi déjà compromise. 

Sans signature, pas de financements publics. La situation oblige les candidats en difficulté à revoir leurs priorités. Ils se concentrent sur la recherche de parrainages, au détriment de la campagne. Éric Zemmour vient d’annuler un déplacement prévu la semaine prochaine à La Réunion, et Marine Le Pen a mobilisé les dirigeants de son mouvement pour du démarchage. De nombreux candidats en recherche de parrainages souhaitent une réforme du système. Jean-Luc Mélenchon propose que 150 000 signatures de citoyens soient nécessaires, tandis que d’autres souhaitent que le choix des maires ne soit pas rendu public. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles populaires